Nantes Passage PommerayeLe passage Pommeraye est une magnifique galerie marchande en plein centre-ville de Nantes, construite à partir de fin 1840 dans l’idée de pouvoir faire du lèche-vitrine à l’abri des intempéries, et ouverte au public en 1843. Classé monument historique depuis 1876, le passage couvert Pommeraye s’étend sur trois niveaux et a été rénové en 2015. Cette réalisation remarquable – fierté des Nantais – fait partie des grands passages marchands que l’on trouve dans toutes les grandes villes en Europe, au 19ème siècle.

Elégantes boutiques au coeur d’un monument historique

Cette superbe réalisation est dûe à Louis Pommeraye, notaire ambitieux dont l’objectif était de rénover un quartier insalubre pour le transformer en galerie commerçante « à la parisienne ». Les travaux sont lancés en 1840 et se terminent en 1843, supervisés par Charles Guilloux, restaurateur, et les architectes Jean-Baptiste Buron et Hippolyte Durand-Gasselin. Ses particularités : c’est le seul passage sur trois niveaux, et présentant un dénivelé de 9,40 m… De plus, de nouveaux matériaux du XIXème ont été utilisés : le métal et le verre. Les grilles d’entrées, le monumental escalier central à la décoration ouvragée, la grande verrière translucide en guise de toit, les consoles art déco (avec éclairage au gaz, nouveauté pour l’époque, remplacé depuis par des équipements en LED), la sublime horloge (entourée du jour, à gauche, et de la nuit, à droite), donnent une idée du travail qui a nécessité la présence de nombreux corps de métiers, artisans, sculpteurs, peintres. Depuis son inauguration le 4 juillet 1843, le passage a peu changé. Une restauration effectuée en 2015, sous le contrôle de l’architecte des bâtiments de France, a toutefois été nécessaire pour lui redonner tout son éclat et reproduire l’état du passage à son ouverture.

Nantes passage Pommeraye intérieurNantes passage Pommeraye étagesNantes passage Pommeraye éclairage

 

Lieu de commerce florissant au décor hallucinant

Toutes les façades des boutiques sont rigoureusement identiques – mêmes lettres or sur fond de couleur bordeaux, mêmes vitrines depuis 1843 – tout en étant résolument des boutiques “modernes” : Hermès, salons de thé, opticiens, maroquinerie, produits de la mer… Galeries, coursives, bel escalier…  On y passe, on s’y donne rendez-vous, on s’y montre, on s’y photographie ! Avec l’impression que l’on se trouve au théâtre, tant le travail du décor est hallucinant : bas-reliefs, miroirs et décors en trompe-l’oeil, figures allégoriques célébrant les beaux arts, l’industrie, l’agriculture, entr’autres, médaillons représentant les célébrités locales, intellectuelles, artistiques ou militaires de la Belle-époque…

Nantes passage Pommeraye détail Nantes passage Pommeraye horlogeNantes passage Pommeraye sculptures

Nantes vue passage Pommeraye

Lieu magique fermé la nuit

Le passage Pommeraye étant une copropriété, des personnes y vivent. Le lieu est fermé au public pendant la nuit par de hautes grilles. Les travaux d’entretien sont financés par une copropriété d’une soixantaine de membres, soutenue par l’État et la Région.

Ce lieu magique a inspiré plus d’un artiste. Agnès Varda était très attachée à la ville de Nantes dont était originaire son mari, Jacques Demy. Son film Jacquot de Nantes a permis de faire découvrir le passage Pommeraye qui apparaît également dans Lola et Les parapluies de Cherbourg. C’est en effet dans une boutique de troc de ce célèbre passage que le cinéaste fit l’acquisition de sa première caméra (en 1944).

 

www.nantes-tourisme.com/fr/patrimoine/passage-pommeraye

www.levoyageanantes.fr

(Reportages & Photos : Françoyse Krier)

 

La Perle des Dieux Nantes présentation millésimes sardines

La Perle des Dieux Nantes Camille

La Perle des Dieux : un bel écrin original au cœur du passage Pommeraye 

Le meilleur de la mer, de la pêche à l’assiette… La conserverie vendéenne la Perle des Dieux, c’est quatre générations de la famille Gendreau qui se succèdent, depuis 130 ans, pour offrir la rareté d’un produit d’exception et redonner à la sardine de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ses lettres de noblesse : la sardine fraîche, travaillée de manière artisanale et mise en boite à la main et des recettes toujours plus innovantes et savoureuses.

L’orfèvre de la mer ! Leur spécialité ? Les sardines millésimées, travaillées à la main à Saint Gilles-Croix-de-Vie selon un savoir-faire traditionnel préservé, et qui reposent dans de beaux écrins… Pêchées au large de Saint-Gilles-Croix-de-Vie (Vendée), les sardines fraîches sont expédiées directement à la conserverie où elles sont triées, coupées et mises en boîtes, une à une, à la main. Recouvertes d’une huile d’olive vierge extra, elles vont pouvoir se conserver 10 ans et plus dans leurs beaux écrins. Tel un bon vin, les sardines se bonifient avec le temps:  confites dans l’huile, l’arête centrale se fond dans la chair.

Des sardines, il y en a partout dans cette jolie boutique. A l’huile, grillées, à poêler… Mais pas seulement. Camille (photo ci-dessus à droite) connaît tous les produits, leur histoire : filets de maquereaux, mousse de thon, mousse de saumon… Et les boîtes sont si belles que le choix est difficile !

La Perle des Dieux Nantes au sol Un peu d’histoire… En 1887, deux conserveurs nantais, Messieurs Geay et Desmoulin installent à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, en Vendée, une confiserie de poissons et créent alors deux marques «La Perle des Océans» et «Les Dieux». En 1903, la famille Gendreau, spécialisée dans la conserve, rachète la conserverie. 1995 : Saint-Gilles-Croix-de-Vie est labelisé Site Remarquable du Goût. Cette distinction, délivrée par les ministères de l’Agriculture, de l’Environnement, de la Culture et du Tourisme atteste d’un accord exceptionnel entre le savoir-faire des hommes, la qualité d’un produit et la richesse d’un patrimoine maritime. Saint-Gilles-Croix-de-Vie est le seul Site Remarquable du Goût pour la sardine !
2005 : Philippe Gendreau créé l’entreprise La Perle des Dieux et sa marque d’exception avec les meilleurs sardines et préparations de la conserverie. La Perle des Dieux s’engage à perpétuer le savoir-faire artisanal, inchangé depuis 1887. 2016 : la conserverie Gendreau est reconnue Entreprise du Patrimoine Vivant. Ce label délivré par le ministère de l’Economie et des Finances distingue les entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. 2018 : Ouverture de l’Atelier de la Sardine à Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Au cœur des marais, cette ancienne ferme vendéenne abrite un musée, une galerie d’exposition et une boutique.

La Perle des Dieux // 9 passage Pommerays // 44000 Nantes 

www.laperledesdieux.com

 

Sardines citron tomates La Perle des Dieux Filets de maquereaux La Perle des Dieux Sardines à la créole - provençale La Perle des Dieux