L'Atelier De Grandi CorseauxAprès son exposition inaugurale dédiée aux frères Italo et Vincent De Grandi, L’Atelier De Grandi présente une quarantaine d’œuvres réalisées par le peintre zurichois : Wilhelm Gimmi. Parisien de 1908 à 1940, cet artiste de renommée internationale s’est établi à Chexbres en 1940 où il vécut jusqu’en 1965.

Le printemps a parsemé des touches bleues les vertes pelouses et saupoudré de blanc le cerisier du jardin. Pierre, François De Grandi et leurs soeurs ont eu la chance de passer leur enfance et leur adolescence en un tel lieu.
L’Atelier De Grandi a été inauguré le 6 septembre 2017 dans la maison-atelier familiale d’Italo De Grandi, construite en 1939 par l’architecte Alberto Sartoris selon les principes architecturaux de l’Esprit Nouveau. Classée monument historique de niveau 2 (importance régionale), elle a été conçue selon les principes de l’«Habitat minimal» formulés par le CIAM. L’Atelier De Grandi accueille jusqu’au 1er juillet 2018 le peintre Wilhelm Gimmi. Ce choix répond à la mission que s’est donnée L’Atelier De Grandi, celle d’exposer des artistes suisses autour des peintres Italo et Vincent De Grandi. (Visuels FK : vue de L’Atelier De Grandi et des Alpes depuis le Chemin  d’Entre-deux-Villes à Corseaux – En fin d’article : printemps à L’Atelier De Grandi ). 

Wilhelm Gimmi a voué sa vie à la peinture et a su faire preuve d’une indépendance artistique très réfléchie et particulièrement féconde. Reconnu dans la capitale française au point d’appartenir à l’École de Paris, de notoriété nationale et internationale, ce « zurichois parisien » (1908-1940) venu s’établir à Chexbres au début de la seconde guerre mondiale (1940-1965) est un des fleurons les plus remarquables dans le foisonnement des artistes constituant notre patrimoine.

Comment est née l’idée d’exposer ce peintre ami respecté et admiré des frères Italo et Vincent De Grandi ? Pierre De Grandi s’est enquis de l’existence d’une Fondation Gimmi auprès du « passeur culturel» Richard Aeschlimann. Le hasard faisant bien les choses, il s’est avéré que Richard Aeschlimann est le président de la Fondation Wilhelm Gimmi et que le fonds d’atelier de l’artiste a été déposé au Musée Jenisch en 1991, soit quelque 70 huiles sur toiles, une centaine de lithographies et plus de 1000 dessins.

La dentellière , [1923, Musée Jenisch Vevey, Wilhelm Gimmi Nu au fauteuil de dos, [1930] Wilhelm GimmiPortrait de jeune femme (Fernande) à la robe bleue Wilhelm GimmiLa dentellière (mère de l’artiste), [1923] Huile sur papier collé sur carton, Musée Jenisch Vevey, dépôt de la Fondation Wilhelm Gimmi // Nu au fauteuil de dos, [1930]
Huile sur toile, Musée Jenisch Vevey, dépôt de la Fondation Wilhelm Gimmi // Portrait de jeune femme (Fernande) à la robe bleue, 1918, Huile sur toile, Musée Jenisch Vevey,
dépôt de la Fondation Wilhelm Gimmi (Photo HD @Robert Hofer).

Formé à Zurich, Wilhelm Gimmi (1886-1965) s’établit en 1908 à Paris où il fréquente l’Académie Julian. Co-fondateur du Moderne Bund en 1911 avec Klee, Arp, Helbig, Lüthy et Huber, il participe à l’une des premières associations d’artistes modernes suisses et contribue à la promotion de l’avant-garde en territoire helvétique. Dès 1919, alors qu’il expose au Salon d’Automne aux côtés de Bonnard, Matisse et Marquet, il obtient ses premiers succès parisiens, prémices d’une carrière internationale. Les nus et scènes de genre, sujets de prédilection de l’artiste, évoluent dès son installation à Chexbres vers des scènes vigneronnes et des paysages lémaniques.

“La peinture de Gimmi se révèle lentement parce que ce n’est que de la peinture rien que de la peinture. Une peinture dense et réfléchie , un éventail de grisaille nacrée avec des corolles de blondes irradiations. Sobre, faite de mesure et de probité, elle rayonne en  profondeur”. Nesto Jacometti 1943

Saint-Gervais, Paris, 1925, Wilhelm Gimmi , Musée Jenisch VeveyPaysage parisien Montparnasse Wilhelm GimmiSaint-Gervais, Paris, 1925, Huile sur toile, Musée Jenisch Vevey, dépôt de la Fondation Wilhelm Gimmi, Photo HD @Robert Hofer // Paysage parisien Montparnasse, Huile sur bois, dépôt de la Fondation Wilhelm Gimmi.

L’exposition « Wilhelm Gimmi. Une vie pour la peinture » marque également le 50ème anniversaire du musée Jenisch à Vevey. « Dès que j’ai appris qu’un nouveau lieu culturel – L’Atelier De Grandi – allait voir le jour à Corseaux, j’ai pensé à tous ces artistes qui ont consacré leur vie à révéler le miracle que représente la vie, la beauté, la poésie, la musique et les interrogations qui en sont parties prenantes. Le futur se prépare d’autant mieux lorsque la société intègre au présent son passé. C’est pourquoi une exposition de Wilhelm Gimmi dans ces lieux de l’esprit nous rappelle qu’il a vécu la dernière partie de sa vie à Chexbres avec toute l’amitié et la complicité qui prévalaient entre les artistes, les mécènes et le public. Ce climat d’émulation ne doit pas s’éteindre. Il vient confirmer l’élévation spirituelle de toute une région… », commente Richard Aeschlimann, président de la Fondation.

Pont-Marie, [1932], Wilhelm Gimmi James Joyce Wilhelm Gimmi Portrait photo Wilhelm Gimmi

 

 

 

Pont-Marie, [1932], Huile sur toile, Musée Jenisch Vevey, dépôt de la Fondation Wilhelm Gimmi // James Joyce, non daté, mine de graphite sur papier, Musée Jenisch Vevey, dépôt de la Fondation Wilhelm Gimmi, cliché @ Julien Gremaud, Vevey //  Wilhelm Gimmi en 1926.

“Les oeuvres de Wilhelm Gimmi ont remporté un vif succès dans les années 1910-20. A sa mort, sa cote n’a pas baissé mais ses oeuvres ont été quelque peu oubliées”, commente Camille Jaquier, commissaire de la Fondation.

Installé à Chexbres, Wilhelm Gimmi poursuit sa carrière et s’inspire des scènes  de la vie quotidienne et viticole du Lavaux. Il fera des incursions en Bretagne et dans le sud de la France. Sa palette s’éclaircit et dans ses portraits, l’environnement neutre fait ressortir les visages. “Certains de ses tableaux ont été gardés par le peintre dans son atelier. tableaux inachevés. Etaient-ils à retravailler ? Les gardait-il parce qu’ils les aimait ou au contraire parce qu’il ne les trouvait-il pas assez aboutis ?” s’interroge également Camille Jaquier.

Au premier étage de L’Atelier De Grandi, une salle est consacrée aux tableaux inspirés par les primitifs italiens. Gimmi visitait souvent le musée Guimet et a beaucoup recopié les vases antiques. Des carnets de croquis, un journal des années 30, des dessins aquarellés, au fusain et à la plume, montrent l’importance du dessin dans les oeuvres de Gimmi. Lecteur invétéré de James Joyce qu’il n’a jamais rencontré, Wilhelm Gimmi réalisera en 1946 un portrait de l’écrivain (décédé en 1941).
Aux côtés des oeuvres de Wilhelm Gimmi, le visiteur découvrira une sélection de dessins et portraits réalisés par Italo et Vincent De Grandi.

L’Atelier De Grandi / Chemin d’Entre-deux-Villes 7 / 1802 Corseaux

Tél. : +41 (0)21 922 43 43   /  www.atelierdegrandi.ch
Parking Route du Cyprès, Corseaux
Jusqu’au 1er juillet 2018 – du jeudi au dimanche, de 13h30 à 18h00
Tarif : CHF 12.- / CHF 10.- (étudiants, apprentis, AVS, membres) Gratuit jusqu’à 18 ans

Printemps à L'Atelier De Grandi CorseauxPortail L'Atelier De Grandi Corseaux

Voir également : 
https://www.fykmag.com/latelier-de-grandi-a-corseauxun-bel-hommage-a-deux-freres-artistes/