Chamonix pont de bois

Chamonix, au pied du Mont-Blanc, est l’un des sites les plus visités au monde ! De jour comme de nuit, on ne peut qu’être impressionné par les montagnes environnantes qui s’irisent le soir venu… Plaisir de se balader à pied dans la capitale de l’alpinisme et du ski, véritable paradis pour les sportifs, les randonneurs, les amateurs de beaux paysages…  Divers styles architecturaux cohabitent et sont les témoins de l’histoire de cette si attachante ville au coeur des montagnes. Flâner dans les rues, partir en découverte, s’émerveiller devant la gare, la mairie si joliment fleurie en été, le moulin et le petit pont de bois sur l’Arve qui traverse Chamonix…

Chamonix vue sur le pont de boisChamonix mairie fleurieChamonix canyoning sur l'Arve

La ville s’enorgueillit, entre autres, de deux adresses mythiques : la boutique Guérin et ses fameux livres rouges, récits de ceux et celles qui voyagent tout autour de la planète. Un lieu de partage qui invite certains soirs à des rencontres avec les auteurs, mêlant discussions et lectures. Et, toute proche, la maison Arpin dont l’histoire remonte à 1817 et qui s’est rendue célèbre avec le Drap de Bonneval, première production de la filature. Une histoire d’eau, puisque leur atelier à Séez Saint-Bernard, se trouve au bord du torrent Le Versoyen…

 

Les célèbres livres rouges des Éditions Guérin

Au cœur de Chamonix, sur la place du Mont-Blanc couronnée des plus hautes montagnes d’Europe, un bandeau  rouge indique l’emplacement de la boutique Editions Guérin. C’est une halte proposée aux passionnés d’aventure : lecteurs, habitués des lieux, ceux qui connaissent déjà les livres et ceux qui les découvriront… Car ici, tous les livres et catalogues sont disponibles et consultables, tranquillement assis dans un confortable fauteuil .

Chamonix livres GuérinChamonix Guérin fauteuil avec couverture rouge

Chamonix Guérin table avec nouvelles parutions

Cette maison d’édition française, basée à Chamonix, a été fondée en 1995 par Michel Guérin. Sa spécialité est la parution et la réédition de livres classiques d’alpinisme.
Passionné de grimpe et de montagne, avec un passé dans la publicité et le marketing, Michel Guérin avait réalisé son rêve et pouvait s’enorgueillir d’un catalogue d’une centaine de livres rouges dont les récits peuplaient l’imaginaire des montagnards. La première à lui faire confiance est Marianne Terray, femme de l’alpiniste français Lionel Terray. Elle autorise les éditions Guérin à rééditer le livre de son mari : Les conquérants de l’inutile. Le succès ne se fait pas attendre, et d’autres grands noms de l’alpinisme viennent s’ajouter à la collection. Le 24 octobre 2007, Michel Guérin meurt d’une crise cardiaque, mais sa maison d’édition continue le travail commencé…

Chamonix boutique Editions Guérin

Chamonix Michel Guérin

La principale caractéristique des livres publiés est leur couleur rouge. Pour quelle raison ? Michel Guérin (photo  ci-contre) souhaitait du rouge, “comme la couleur des chaussettes et des pulls portés par les montagnards de son enfance “, explique Lorraine Afanassieff qui gère
la boutique et s’occupe de la ligne éditoriale.

 

En visite ce jour-là, René Vernadet, écrivain de montagne, cinéaste et alpiniste, parmi les premiers réalisateurs français à avoir rapporté des images du Tibet. Et qui fut également conférencier de Connaissance du Monde.

A l’origine, les ouvrages étaient plutôt biographiques mais par la suite, les parutions se sont ouvertes à la fiction ou aux ouvrages de réflexion. ligne se développe, proposant biographies, enquêtes, explorations en tous genres, grands textes de montagne… Les derniers ouvrages parus sont mis en valeur, tandis que les ouvrages qui ne sont plus en vente sont précieusement gardés.

Chamonix livres rouges Guérin

Chamonix Guérin Lorraine Afanassieff et René Vernadet

Lorraine Afanassieff et René Vernadet citent des livres des Editions Guérin Chamonix susceptibles d’aviver mon  intérêt, notamment le voyage de Victor Hugo à Chamonix, en passant par Genève et Lausanne. ” Sa femme et sa petite Léopoldine âgée de quelques mois étaient du voyage ainsi que son ami Charles Nodier.  Les voyageurs firent l’ascension du Montanvert. Les deux hommes visitèrent la mer de glace. Le guide de Victor Hugo, nouveau dans le métier, se trompa de sentier et l’aventura sur une langue de glace, mettant le poète en grand danger. Les guides étaient obligés de faire attester par le voyageur la manière dont ils l’ont conduit. Le guide de Victor Hugo était tout décontenancé, mais Victor Hugo écrivit : « Je recommande Michel Devouassous qui m’a sauvé la vie»… ”
Hugo et le Mont-Blanc / Colette Cosnier – Il avait vingt-trois ans, Victor Hugo n’était pas encore un géant, le Mont-Blanc l’était déjà ; Hugo voulait voir cet endroit extraordinaire et surtout il voulait connaître l’homme (Balmat) qui avait fait la première ascension. Il ramena de son voyage une relation en prose et deux poèmes.

Des violons pour Monsieur Ingres / Marie-Christine Guérin – Michel Guérin  aimait les livres et la montagne passionnément. Il grimpait, skiait, conduisait, vivait sans retenue, parfois jusqu’à la chute. Amateur de Rimbaud et de Léautaud, il aimait la culture discrète, la répartie piquante et la générosité au coeur. Dans cette biographie subjective, sa femme égrène les bonheurs passés, les passions de l’homme, l’éditeur, l’époux, l’ami, le père aussi. Et le vide ouvert après son départ en 2007.
Un texte fort, tout de vérité et de pudeur, à la fois bouleversant et drôle. Comme la vie…

Frankenstein sur la Mer de Glace ou Le voyage de Genève à Chamonix / Mary et Percy Shelley – En 1814, Mary Shelley, connue pour son célèbre “Frankenstein”, et son mari Percy Shelley entament avec leur ami poète Lord Byron, un voyage de deux ans qui passe par Genève et Chamonix. La découverte de paysages sublimes et grandioses leur inspire des lettre enthousiastes…

La boutique est également un lieu de rencontre entre auteurs et lecteurs. Chaque semaine, pendant les saisons touristiques d’été et d’hiver, lectures et débats sont organisés. Des soirées « rencontres » réunissant avec un même bonheur, habitants et vacanciers au pied du mont Blanc.

Guérin Chamonix / 30 Avenue du Mont Blanc / 74400 Chamonix-Mont-Blanc 
Tél. +33 (0)4 50 53 74 74

 

Arpin, 200 ans d’excellence, l’art de vivre à la montagne

La Maison Arpin Chamonix est installée à l’entrée du quartier commerçant et touristique de la ville, le long de l’Arve, rivière qui prend sa source dans le massif du Mont-Blanc. Répartis sur deux niveaux, on peut y découvrir le prêt-à-porter au rez-de-chaussée et l’univers de la décoration au premier étage. C’est une maison entière consacrée à l’univers Arpin : plaids, couvertures, coussins, vestes et pulls…

Chamonix boutique ArpinA l’origine, les textiles Arpin ont servi à confectionner des abris pour les expéditions alpines. Le Drap de Bonneval a, par exemple, été utilisé pour la confection des tentes du futur roi de Sardaigne, Victor Amédée II de Savoie, lors du passage du col du Petit Saint-Bernard.

Tout a commencé en 1817…
Alexis et Jean-Baptiste Arpin décident d’ouvrir leur atelier à Séez Saint-Bernard et n’hésitent pas à s’équiper de métiers mécaniques fonctionnant avec une roue à aube, le summum du progrès à l’époque. C’est là qu’aujourd’hui encore sont confectionnées les créations Arpin, référence incontournable pour ceux qui « vivent » et aiment la montagne dans leur quotidien ou dans le cadre de leurs loisirs. La laine travaillée est issue des moutons des 4 vallées environnantes (Tarentaise, Beaufortain, Maurienne et Val d’Aoste). Les étapes de fabrication, toujours les mêmes depuis près de deux siècles (entre 17 et 24 selon les tissus), sont effectuées sur des machines désormais classées à l’inventaire du Patrimoine National.

Chamonix canapé, coussins boutique Arpin

boutique Arpin canapé coussins Chamonix

 

Le Drap de Bonneval, authentique, indémodable et exclusif
La première production de la filature Arpin, doit son nom à Pierre-Louis Blanc (1881-1966), guide et colporteur dans les Alpes, surnommé le “pape de Bonneval” (Haute-Maurienne). Vêtu du drap de Bonneval, il diffusa ce tissu et le fera rapidement connaître sous le nom de Drap de Bonneval.
Fabriqué selon les mêmes méthodes depuis deux siècles, avec la laine des moutons des Alpes, ce tissu 100% naturel, fait depuis toujours la réputation de la Filature Arpin et s’avère idéal pour habiller avec élégance sièges et sofas, et confectionner des rideaux au tombé parfait.

D’une solidité légendaire, le drap de Bonneval est utilisé pour les tenues d’apparat de la Compagnie des Guides de Chamonix Mont-Blanc. C’est le tissu originel Arpin, l’âme montagnarde…

boutique Arpin Chamonix Pierre Blanc

Quelques dates importantes

1817 – Création de la filature par Alexis et Jean-Baptiste Arpin

1821 – Fondation de la Compagnie des Guide de Chamonix dont les tenues sont réalisées en Drap de Séez.

1830 – Création du knicker en Drap de Bonneval. Ce vêtement 100% made in France équipera des générations de montagnards, de militaires et d’aventuriers. “On s’usait les genoux avant que le drap soit troué“, disait-on.

1949 – Confection des vêtements et des tentes des « Expéditions Polaires Françaises » dirigées par Paul-Émile Victor.

1990 –  L’entreprise Paccard offre une cloche commémorative gravée en hommage aux 7 générations qui se sont succédées à la tête de la Filature depuis sa fondation en 1817.

1992 – La Filature fournit les tenues des membres du CIO des JO d’Albertville et les plaids pour les personnalités invitées.

2010 – Ouverture de la première «Maison Arpin» au cœur du quartier historique de Chamonix-Mont- Blanc.

Aujourd’hui, la maison Arpin en est à sa 9ème génération. La boutique de Chamonix – la maison-mère – fêtera ses 10 ans l’année prochaine.

boutique Arpin Chamonix coussins divers

boutique Arpin Chamonix tuiles grises en feutre Chamonix logo Arpin 1817

Maison Arpin Chamonix
138 rue des Moulins
74 400 Chamonix
France

www.arpin1817.com

Tel: +33(0)4 50 21 95 05

 

 

 

 

Voir également : 

Chamonix-Mont-Blanc Curiosités et plaisir de la découverte