Château de Ferney Voltaire façadeAprès de trois ans de travaux, le Château de Ferney-Voltaire (Ain) a ouvert ses portes au public le 1er juin 2018. Inauguré officiellement le 31 mai par le président Emmanuel Macron, venu avec son épouse Brigitte et la ministre de la Culture Françoise Nyssen. Bain de foule pour le chef de l’État français et visite des lieux.

Voltaire a été un esprit libre dans un temps où la religion servait à justifier le pire et aussi la tyrannie du politique. Nous sommes heureux  de venir rendre hommage à Voltaire et à son petit paradis, là où il a passé 20 ans de sa vie et où il a réussi à accueillir dans ce château toute l’Europe. Cela montre que le patrimoine ce sont des valeurs, c’est tout une histoire de la tolérance”.

Ainsi parlait Emmanuel Macron en ce matin ensoleillé du 31 mai, devant plus de 300 personnes, venues découvrir le château entièrement rénové et enfin réouvert au public.

Propriété de l’État français depuis 1999, le château de Ferney-Voltaire, proche de Genève, ancienne résidence de l’écrivain-philosophe, a bénéficié d’une importante campagne de restauration, tant extérieure qu’intérieure, de plus de 9 millions d’euros et menée par le Centre des monuments nationaux (CMN). Avant le lancement des travaux, le château a bénéficié d’une importante opération de désamiantage, d’un traitement contre la mérule et de la mise en place d’un dispositif pour empêcher la propagation du plomb, dont la présence avait été notée en 2012. Quelque 460 objets (mobilier, huiles sur toile, estampes, pastels, lustres, etc…) ont été déposés, stockés dans des réserves et ont fait l’objet d’un chantier des collections. Plusieurs ont fait l’objet d’une restauration.

Château de Ferney Voltaire inauguration Emmanuel Macron

Château de Ferney Voltaire la presse Emmanuel Macron

Château de Ferney Voltaire arrivée de Emmanuel et Brigitte Macron

Château de Ferney Voltaire serrement de main avec Brigitte Macron

Voltaire, « aubergiste de l’Europe »
François-Marie Arouet est officiellement né le 21 Novembre 1694 à Paris. Il entre à 10 ans au collège Louis-le-Grand, chez les jésuites, où il apprend latin, rhétorique, versification, joutes oratoires, et très jeune, se fait reconnaître pour son esprit brillant qui lui ouvrira les portes de salons mondains.

Après des périodes d’exils, et une nouvelle interdiction d’accès à la capitale, Voltaire doit trouver un endroit où s’établir et cherche une ville réputée pour ses éditeurs. La région lémanique s’impose à son esprit et il s’installe en 1755 dans une résidence baptisée Les Délices  à Genève « La Patrie de la Liberté » avant de déchanter et d’être la cause d’un ultime scandale. Voltaire, alors en plein travail sur Candide, doit quitter la ville.
Le philosophe souhaitant vivre dans un endroit où il sera libre de penser et d’agir librement, achète un domaine à proximité de Genève, en 1758. Il y passera à Ferney les 20 années les plus fécondes de son existence.

Dès son arrivée, Voltaire reconstruit entièrement le château et aménage le parc. Voltaire fait de la seigneurie sa cité idéale. Urbaniste, entrepreneur et mécène, Voltaire transforme le bourg de Ferney selon les principes de sa philosophie. Il fait assécher les marais, construire des habitations, un théâtre et une église, fait paver les rue et implante des fontaines, il développe des manufactures de poterie, de tuiles, de soie et d’horlogerie… Tout en poursuivant son œuvre littéraire, le Dictionnaire Philosophique, le Traité sur la Tolérance…

Sa demeure devient le passage obligé d’une élite qui afflue de l’Europe entière. Beaux esprits, écrivains, artistes, nombreuses personnalités et parfaits inconnus se succèdent à la table du patriarche de Ferney. Visiteurs français et étrangers se pressent alors au château. Voltaire se lassera de cette vie mondaine qui ne ménageait pas ses finances et sans doute aussi le gênait dans son travail.

Château de Ferney portrait Voltaire Maurice Quentin de La Tour.Lorsque Voltaire quitte Ferney en 1778 à l’âge de 84 ans pour rejoindre Paris, il laisse derrière lui une cité prospère d’un millier d’âmes. Le village privé du bienfaiteur qui finance l’économie à fonds perdus, pâtira de la disparition de Voltaire. L’exode est immédiat et massif. L’industrie horlogère en est particulièrement affectée. 

De son vivant, Voltaire fut déjà l’objet d’un véritable culte. Frédéric II compara la vénération pour le Patriarche de son vivant à un « pèlerinage ». Après sa mort, de nombreux auteurs viennent lui rendre hommage, tels que Chateaubriand, Flaubert, Dumas, Michelet ou encore Gogol. Stendhal qualifie ce voyage d’« indispensable visite ».

Après la mort de Voltaire, le château et une partie des meubles sont vendus par Madame Denis. Propriétaire des lieux entre 1778 et 1785, le marquis de Villette démembre le domaine. Il met en scène le château pour orchestrer le culte posthume du grand homme, notamment en transformant la chambre de Voltaire en « chambre du coeur », faisant ainsi du château de Ferney le premier lieu de mémoire dédié à un écrivain en France. Il passe commande d’un cénotaphe en forme d’obélisque pour y recueillir le coeur de Voltaire. Ce cénotaphe est déplacé dans le salon central au XIXe siècle. Selon Wagnière, Villette n’y a jamais placé le coeur qui est déposé en 1863 à la Bibliothèque nationale de France dans le socle du Voltaire assis de Houdon. Parmi les pièces du château les plus remarquables figure le Portrait de Voltaire, pastel attribué à Maurice Quentin de La Tour.

Claude Marie David Missilier, propriétaire du château après 1847, rachète des terres afin de remembrer le domaine ainsi que des collections ayant appartenu à Voltaire. Il crée un nouveau mémorial dans l’ancienne salle de billard, et y réaménage la chambre. Son gendre, le sculpteur Emile Lambert (1828-1897), hérite du domaine en 1878. De tous ses propriétaires, c’est lui qui a le plus contribué à l’embellissement du parc, aujourd’hui nettement marqué par son influence. Huit de ses réalisations ponctuent le domaine et d’autres sont conservées en réserve. Plusieurs bâtiments voient le jour à cette époque : orangerie, serres, bassins… Les descendants de la famille Lambert cèdent le château à l’Etat en 1999. 

Château de Ferney Voltaire intérieur cénotaphe

château de Ferney Voltaire intérieur

château de Ferney Voltaire présentation tissus

château de Ferney Voltaire lit en alcove

Le public peut découvrir
une partie de la collection
de peintures rassemblée
ou offerte à Voltaire.

Sur la base de
l’étude menée par
un restaurateur
spécialiste des tissus
et leur comparaison
avec les échantillons
originaux conservés à
Saint-Pétersbourg,
l’authenticité de la
plupart des matériaux,
tentures et soie,
de ce lit remisé dans
une alcôve a été
établie. Le travail
de restauration
lui a rendu son lustre et
son aspect initial.

 

Un nouveau parcours de visite
La façade du château a retrouvé ses magnifiques couleurs originelles. Le visiteur est accueilli par le buste de Voltaire, sculpté par Poncet, le représentant à l’antique, drapé du manteau des philosophes et la tête ceinte du bandeau de l’immortalité.

La première séquence se développe dans les trois premières pièces du parcours : les conditions de l’arrivée de Voltaire à Ferney, le développement du village sous son impulsion et la vie au domaine de Ferney. L’œuvre et les grands combats menés par Voltaire sont abordés au travers d’un double dispositif audiovisuel et multimédia. Le rez-de-chaussée est exclusivement consacré à Voltaire, son oeuvre et son époque, ainsi qu’à sa postérité. On découvre également une partie de la collection de tableaux du maître de maison. La chambre de Voltaire ayant été déplacée au cours du 19ème siècle, le choix s’est porté sur la conservation du dernier état historique connu de cette pièce.
Une grande projection sur les murs de la salle à manger bibliothèque évoque, par l’image, l’atmosphère des lieux au XVIIIe siècle : repas festifs avec invités de tous horizons, balades dans le domaine mais surtout intenses journées de travail et d’écriture parmi les nombreux livres de la bibliothèque. La deuxième séquence permet à chacun de vivre le pèlerinage à Ferney tel qu’il est vécu dès après la mort de Voltaire.
Une troisième séquence fait pénétrer le visiteur dans l’univers de Madame Denis. Son salon et sa chambre, où l’alcôve a été restituée, emmène le visiteur dans l’univers de la nièce et compagne du philosophe. Si les meubles ont été dispersés, les inventaires et les livres de compte ouvrent la voie à une restitution fidèle de l’ameublement de ces espaces. La maquette et les échantillons des textiles d’origine conservés à Saint-Pétersbourg permettent une restitution fiable des décors.

château de Ferney Voltaire visite intérieur du président Macron et Brigittechâteau de Ferney Voltaire visite chambre VoltaireUne vidéo-projection permet de simuler ce qu’a pu être l’ambiance des lieux du temps de Voltaire. Le travail sur l’espace de la bibliothèque (aujourd’hui conservée à Saint-Pétersbourg), dont les murs étaient couverts de livres,  fournit une matière spectaculaire à réinterpréter en vidéo.

Un potager en permaculture est mis en place avec l’association Les Jardins de Voltaire, qui oeuvre pour l’insertion des personnes en situation d’exclusion, en particulier celles en situation de handicap, notamment psychique ou mental. Ce jardin pédagogique, à proximité de l’emplacement du potager que Voltaire cultivait lui-même, alimentera le café du château. Des ateliers d’animation pour tout public seront organisés pour la promotion, l’initiation et l’apprentissage des pratiques du jardinage en permaculture et la découverte des légumes anciens cultivés par Voltaire.

château et jardin de Ferney Voltaire

château et jardin de Ferney Macron et brigitte sous la charmilleAu rez-de-jardin, les espaces autrefois fermés au public sont dédiés aux expositions temporaires et aux ateliers pédagogiques. Un espace de détente y a également été créé.
A noter la mise en place d’un ascenseur qui permet de rendre tous les niveaux du château totalement accessibles aux personnes à mobilité réduite.

château de Ferney buste de Voltaire par HoudonCollections et acquisitions
Le château et le domaine, acquis par l’Etat en 1999, sont confiés au Centre des monuments nationaux qui les ouvre au public, les anime et les restaure. Le château, une partie des collections voltairiennes, la chapelle, l’allée d’accès plantée d’arbres et le parc délimité par les anciens murs sont classés au titre des monuments historiques par arrêté du 13 décembre 1958. 

Dans le cadre de sa politique d’acquisition, le Centre des monuments nationaux, grâce au Fonds du patrimoine et au Fonds de dotation Voltaire, a acquis le 31 janvier 2017 sur le marché de l’art un buste en marbre de Voltaire sculpté en 1778 par Jean-Antoine Houdon (1741 – 1828). Cette version du célèbre buste de Voltaire, de très belle qualité et inédite, provient par descendance directe de la collection d’un contemporain du philosophe, Louis-Dominique Ethis de Corny. C’est en 1778, durant le séjour triomphal de Voltaire à Paris, que Jean-Antoine Houdon exécute ce buste, après seulement deux ou trois séances de poses courtes. La notoriété de ce « portrait au naturel », image fidèle de Voltaire, est immédiate.

Le double poêle du salon a été commandé par Madame Denis. Il est installé entre la chambre de Voltaire et le salon d’axe Voltaire. Conçu par Racle dans sa manufacture de faïence de Ferney, sa façade côté salon évoque un temple surmonté du buste du grand homme.

Quand le marquis de Villette rachète le château à Madame Denis, il décide de faire de la chambre du patriarche un sanctuaire. Il commande alors à Racle un monument destiné à recevoir le coffret de vermeil contenant le coeur de Voltaire. Ce monument est lui aussi réalisé en « argile marbre », une plaque mentionne en lettres d’or « son esprit est partout et son coeur est ici ». 

château de Ferney portrait de Frederic IIPrésenté dans la chambre de Madame Denis, le Portrait de Frédéric II de Prusse, attribué à Anna Dorothea Therbusch (1721-1782). En 1775, Voltaire fait la demande au roi, son ami, de son portrait. Frédéric II lui fait envoyer son « vieux portrait », « commandé incessamment » pour « satisfaire » Voltaire. Le portrait est envoyé depuis Berlin.

Le lit de Voltaire, présenté dans la chambre de Voltaire, est sans nul doute le meuble emblématique du château. Voltaire, hypocondriaque notoire, reçoit souvent ses hôtes alité. Après sa mort, la chambre devient un véritable lieu de pèlerinage, qui voit se succéder poètes, écrivains et voyageurs en tout genre à la recherche des traces du grand homme. La restauration de ce meuble a été rendue possible grâce à la générosité de donateurs. 

“Le patrimoine, c’est une cause nationale”…
déclarait le chef de l’Etat jeudi soir devant près de 500 acteurs de ce secteur rassemblés à l’Elysée. Emmanuel Macron, Stéphane Bern et le Loto ont lancé la mobilisation pour sauver des centaines de monuments historiques en péril aux quatre coins de toute la France.
Le patrimoine, c’est un engagement national pour défendre l’identité de nos territoires”, déclarait le président, le matin lors de sa visite au château de Ferney-Voltaire. “Refuser la fatalité de la bêtise et le repli sur soi, telle est l’identité de l’esprit français. Nous le devons à Voltaire et à son combat continu pour la tolérance. Venir chez lui, à Ferney-Voltaire, c’est souligner la force de nos valeurs“.

Photos Françoyse Krier  & © Didier Plowy – Centre des monuments nationaux.
Texte : FK & DP Centre des monuments nationaux :  www.chateau-ferney-voltaire.fr

château de Ferney Voltaire façade rénovée 2018château de Ferney Voltaire vue façade

Château de Ferney-Voltaire
Allée du Château  / 01211 Ferney-Voltaire cedex

www.chateau-ferney-voltaire.fr 

Le château de Voltaire est labellisé « Maison des illustres » par le ministère de la Culture.
Visite du château : Avril à septembre : de 10h à 18h //  Octobre à mars : de 10h à 17h.
Ouvert tous les jours sauf les 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, le 25 décembre

 

Voir également : Bibliothèque de Voltaire à Saint-Petersbourg :

Un trésor à Saint-Petersbourg La prestigieuse bibliothèque de Voltaire