Côte d'Opale paysages entre les deux caps Gris et Blanc nez

Boulogne-sur-Mer dispose de nombreux atouts, dont l’arrière-pays boulonnais où il fait bon se promener et découvrir de jolis villages, leurs coutumes, les fêtes traditionnelles : fête du crabe, du flobart, guinguettes estivales, marchés, braderies, concerts… Randonneurs et sportifs s’adonnent au char à voile le long des dunes et des longues plages de sable. Le longe-côtes, discipline nautique, fait de plus en plus d’adeptes qui s’immergent jusqu’à la poitrine et marchent, avec ou sans pagaie, sur des sentiers balisés, bénéficiant ainsi des bienfaits du milieu marin. 

A Wimille, non loin de Boulogne-sur-Mer, la colonne de la Grande Armée attire chaque année des milliers de visiteurs. Haute de 53 mètres, dotée de 263 marches, et construite en marbre du boulonnais, la colonne fut érigée à la gloire de Napoléon par les soldats du Camp de Boulogne.
La statue en haut de la colonne, tournée vers l’entrée du parc, représente Napoléon en Petit Caporal. Une statue antérieure représentait l’Empereur en costume de sacre, sceptre à la main. Elle était tournée vers l’Angleterre… Un rêve jamais atteint !

Wimille colonne de la Grande Armée Wimille stèle NapoléonBoulogne sur Mer la Poudrière NapoléonBoulogne sur Mer Souvenir Napoléonien

Perchée sur la falaise au-dessus de Boulogne, dominant le port et avec vue, par beau temps, sur les blanches falaises de Douvres, la poudrière est un témoignage de la présence de la Grand Armée. Construite en pierre, elle permettait la conservation de 120 barils de poudre à canon réparties en 120 barils de 100 kilos. Les murs sont percés de meurtrières qui servaient à lutter contre l’humidité qui rendait les poudres inutilisables.

En juillet 1804, Napoléon exprime le souhait de distribuer la Croix de la Légion d’Honneur – qui récompense les services militaires et civils – pour la toute première fois aux soldats du Camp de Boulogne. Le 16 août 1804, s’est déroulée la plus grande remise de croix jamais réalisée. Evénement symbolisé par cette stèle, située à l’endroit où se trouvait le trône de l’Empereur. (Visuels Colonne de la Grande armée © Pas-de-Calais Tourisme – Stèle Napoléon © L. de Rocquigny)

Sur les traces de Napoléon : des circuits en bus d’une durée de 1 h 30, emmènent les visiteurs, touristes et passionnés d’Histoire à la découverte du patrimoine napoléonien boulonnais : poudrière, mémorial de la Légion d’honneur, colonne de la Grande Armée.

Le spectaculaire phare du Portel
La belle plage de 1,5 km de cet ancien port de pêche, abrité par la rade du port de Boulogne, se prête bien aux activités nautiques et sportives.
Le phare du Portel est un des six phares du département du Pas-de-Calais. Situé sur l’emplacement de l’ancien sémaphore du cap d’Alprech, ce phare à terre, colonne métallique blanche de 17 mètres, culmine à une altitude de 62,35 mètres au-dessus du niveau de la haute mer. Il émet un signal défini comme un groupe de 3 éclats blancs toutes les 15 secondes. Mis en service en juin 1962, il est reconnaissable entre mille à son escalier hélicoïdal extérieur qui conduit à une passerelle portant une lanterne.

Le phare du Portel

Le Portel paysage maritime

Le Lycée maritime du Portel prépare aux métiers de marin. Cap de matelot : activités à bord des navires de pêche. BAC EMM – électromécanicien marine : encadrement dans le service machine des navires de commerce ou de pêche. Le BTS PGEM – pêche et gestion de l’environnement marin – permet d’exercer les métiers de marin pêcheur, officier et commandant de navire de pêche, patron artisan à la pêche; de cadre dans les coopératives maritimes, dans les armements à la pêche; de technicien dans des bureaux d’études spécialisées dans l’environnement ou la pêche; de chargé de mission dans une organisation de producteurs; d’observateur et contrôleur des pêches, de technicien en gestion des stocks…

Equihen-Plage, station des quilles en l’air
Les dunes, de part et d’autre de cet ancien et paisible village de pêcheurs, sont un des terrains favoris des randonneurs et promeneurs qui empruntent les nombreux sentiers tel celui des douaniers. Au début du XXème, Equihen était un port où les bateaux de pêche venaient s’échouer à chaque marée sur la plage.
Equihen Plage les quilles en l'airA force de glisser sur le sable, la coque en bois de leurs bateaux s’usaient. Les familles les plus démunies les récupéraient, les passaient au goudron. Placées à l’envers sur leurs habitations, à flan de collines sur les hauteurs du village, cela  constituait un abri de fortune.

Jusqu’à la Deuxième Guerre mondiale, les quilles en l’air constituaient un véritable quartier mais les  bombardements ont eu raison de ce patrimoine insolite. Depuis quelques années, la commune a renoué avec cette tradition en construisant plusieurs quilles en l’air proposées à la nuit, au week-end ou à la semaine, offrant une vue imprenable sur la côte.

 

Wimereux, station balnéaire de charme
La perle de la Baie Saint-Jean est nichée dans un écrin naturel exceptionnel. La digue datant de 1924 est l’une des plus belles de la Côte d’Opale. Coup de coeur pour les jolies cabines bleues et blanches ornant le front de mer, pour la vaste plage offerte à tous les jeux, pour les petit bars et restaurants dont un étoilé. Ambiance délicieuse, échappée bleue assortie aux couleurs de l’horizon, du ciel, de la mer…

Une centaine de majestueuses villas balnéaires, au style victorien anglo-normand et portant le nom de fleurs ou de personnages historiques, rivalisent de beauté et d’originalité. 
Au centre-ville, en plus d’une balade architecturale, artisans, boutiques de décoration, galeries d’art proposent un agréable parcours de lèche-vitrines… Wimereux, station familiale, le chic en plus ! (Vue générale © L. de Rocquigny OTBCO – Maisons de Wimereux © Eric Desaunois)

Wimereux les cabines de plageWimereux le front de mer

Wimereux les maisons de style anglo-normand Wimereux maisons semblables teintes différentes

Le Fort d’Ambleteuse ou Fort Vauban
A marée haute, le majestueux fort qui veille sur la plage d’Ambleteuse, est cerné par la mer. Les jours de tempête. il est assiégé par de puissantes vagues explosant sur ses murailles en d’impressionnantes gerbes d’écume… En 1680, Louis XIV, de passage à Boulogne, découvre Ambleteuse et décide d’en faire un port militaire.
Construit de 1682 à 1690 sur les plans dressés par Vauban, le fort est bâti sur un piton rocheux, pour protéger le chantier du port de guerre décidé deux ans plus tôt par Louis XIV. Le projet est abandonné dès 1688, à cause de l’ensablement du port et des forts courants que les vaisseaux devaient affronter pour y entrer. Ambleteuse retombe dans l’oubli jusqu’en 1798, où Bonaparte étudie un projet de débarquement en Angleterre. Des jetées, des quais et une digue en front de mer sont construits. Le Fort Vauban a été restauré et réarmé en 1803. Le Fort d'Ambleteuse Le Fort d'Ambleteuse sous la tempête

 

En 1854, Ambleteuse sert de camp à l’armée de Napoléon III. On doit à l’Empereur la route de Boulogne à Ambleteuse, par Wimereux.
Durant la Deuxième Guerre Mondiale, l’armée allemande fait installer des casemates d’artillerie sur le fort. Abandonné, il sera finalement classé monument historique en 1965. Une association se porte acquéreur de l’édifice pour le franc symbolique en 1967, et depuis a restauré le rempart, la couverture du toit, les aménagements intérieurs et les bâtiments annexes. (Le visuel du Fort assiégé par les vagues, est une photo faisant partie d’une exposition). Non loin de là, on peut visiter le musée du Mur de l’Atlantique.

Côte d'Opale Un flobartAudresselles est un ancien village de pêcheurs spécialisés dans la pêche aux crabes. Ses deux plages sont séparées par une zone de rochers nommée “La Côte de Fer”. Le sentier des pêcheurs – itinéraire de 2,7 km – est ponctué de 10 pupitres racontant l’histoire du flobart, bateau d’échouage.

Emblème de la pêche côtière de la Côte d’Opale et du Site des Deux Caps, ce petit bateau  à fond plat, pointus à la proue et carré à la poupe, doit être acheminé à la plage tiré par un tracteur. Il a particularité d’échouer directement sur le sable et peut emmener jusqu’à trois adultes pour  une partie de pêche.

 

Le Cap Gris Nez, le point le plus proche de l’Angleterre
Classés depuis 1987, le Cap Gris-Nez et le Cap Blanc-Nez, connus pour leur tempérament venteux, accueillent chaque année près d’un million de visiteurs. Le Cap Gris Nez est le boulevard maritime le plus fréquenté par les bateaux mais aussi par les oiseaux. Au sommet de ses falaises culminant à 49 m, on peut apercevoir les côtes anglaises, le port de Boulogne-sur-Mer, le Cap Blanc Nez,  le village de Wissant niché entre les deux caps et les longues plages de sable fin. Des belvédères et des sentiers de promenade et de découverte s’offrent aux vaillants marcheurs qui respirent l’air iodé et vivifiant.

Le phare du Cap Gris-nezLe Cap Gris-nez

Le phare du Cap Gris-Nez, en pierres apparentes, a été mis en service en 1957. A son pied se trouve le CROSS Gris Nez – Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage maritimes.
Le premier phare du Cap Gris Nez fut allumé en 1837 et rehaussé en 1861. L’électrification de ce dernier se fit en 1869. Détruit par les Allemands pendant l’été 1944, la tour fut reconstruite en 1952. Le phare fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis décembre 2010. (Visuel à droite : vue sur les côtes anglaises © Eric Desaunois).

Le phare du Cap Gris-nez et marins Le CROSS au Cap Gris-nez Les dunes du Cap Gris-nez

Wissant, ses dunes, sa plage…
L’une des plus belles plages françaises, selon le top 10 2018 de Tripadvisor. Et l’une des plus belles digues de la Côte d’Opale qui offre un peu plus de 500 mètres de promanade avec une vue exceptionnelle sur les Cap Blanc et Gris Nez.

Le Sentier des peintres de l’Ecole de Wissant propose deux itinéraires de 3 et 7 km qui font découvrir l’histoire de ces artistes venus à partir de 1880, séduits par l’exceptionnelle beauté des paysages et la lumière de ce charmant village, de sa baie, et du site des deux caps. (Visuel dunes et station de Wissant © Eric Desaunois)

Wissant hôtel Normandy Wissant un flobart

 

La Maison du Site des Deux Caps
Le site des Deux Caps, fleuron touristique et naturel du Nord Pas-de-Calais, bénéficie d’une opération « Grand site » destinée à lui permettre de mener des actions d’envergure telles que le réaménagement du Cap Blanc Nez et son accès uniquement Nature.

 Maison du Site des Deux Caps un flobart

 Maison du Site des Deux Caps exposition oiseau bleu  Maison du Site des Deux Caps homard albinosLe site des Deux Caps est devenu Grand Site de France en mars 2011 et a rejoint le cercle fermé des destinations uniques, préservées, chaleureuses. Il s’agit de 23 kilomètres de littoral aux panoramas grandioses, offrant une palette naturelle renouvelée à chaque saison.
Point de passage incontournable, la Maison du Site des Deux Caps propose d’intéressantes expositions à thèmes, ainsi que de nombreux services : location de vélos électriques et classiques, initiation à la marche nordique, sports de glisse, de vent, golf, balades à cheval, à pied, à vélo, balades à travers un ruban de randonnées, une boutique de produits régionaux, un restaurant. Et qui héberge des hôtes pas comme les autres : Max, 1 kg 9, homard à queue bleue et, nouvellement arrivé un homard albinos…
Les dynamiques dames de la Côte, ou plutôt de la Maison du Site des Deux Caps, vous réservent un accueil personnalisé des plus sympathiques.

Maison du Site des Deux Caps 62179 // Audinghen  // www.lesdeuxcaps.fr

 

Les falaises crayeuses du Cap Blanc Nez
Les majestueuses et écrasantes falaises du Cap Blanc Nez sont constituées de dépôts de craie. Au sommet s’élève la Memorial Dover Patrol, obélisque dédié à la Patrouille de Douvres formée par les flotilles de France et d’Angleterre. Ce monument rend hommage aux soldats français et britanniques qui ont défendu les eaux du Pas-de-Calais au cours de la Première Guerre Mondiale. Ce détroit était alors un endroit hautement stratégique par lequel transitaient les lignes de ravitaillement alliées.
La première pierre de l’obélisque a été posée par le Maréchal Foch le 26 janvier 1920 et le monument a été inauguré le 20 juillet 1922 par le Ministre de la Marine. Un obélisque identique se dresse de l’autre côté du détroit sur les côtes anglaises à St Margaret-at-Cliffe.

Obélisque au Cap Blanc nezmoutons au Cap Blanc nez

De juin à septembre 2007, le monument a bénéficié d’une restauration financée par le département du Pas-de-Calais dans le cadre de l’opération Grand Site (réaménagement du site des caps). L’opération a necessité l’intervention de véritables acrobates pour remettre en état ce grand obélisque.

Les blancs moutons du Blanc Nez 
Menacée d’extinction dans les années 80, 430 à 550 moutons pâturent annuellement pâturé le Cap Blanc-Nez depuis 2009. Les pelouses sèches calcicoles abritent une flore et une faune particulières et exceptionnelles, riches en espèces d’intérêts national et européen. Le pâturage itinérant est une condition nécessaire à un entretien durable. La race ovine boulonnaise a démontré son adaptation à cet usage de par sa robustesse, son aptitude à la marche et sa capacité à débroussailler (Visuel moutons boulonnais © AS Flament).

Côte d'Opale poteau indicateur

(Texte et photos sans mention Françoyse Krier)

http://www.tourisme-boulognesurmer.com

www.tourisme-boulonnais.com/fr/boulogne-sur-mer/

 

A voir aussi :

https://www.fykmag.com/boulogne-sur-mer-capitale-de-la-cote-dopale
https://www.fykmag.com/nausicaa-centre-national-de-la-mer-boulogne-sur-mer
https://www.fykmag.com/boulogne-sur-mer-le-plus-important-port-de-peche-en-france
https://www.fykmag.com/le-touquetparisplage-elegante-perle-de-la-cote-dopale