Le perlier Jean-Loïc Selo devant son étal« Couleur » est le thème 2019 pour les journées du patrimoine. Le musée de Saint-Gingolph s’y emploie en présentant notamment un tableau
animé créé par Caran d’Ache. Outre l’exposition dédiée au thème il est possible de visiter le Musée des Traditions et des Barques du Léman. Au rez-de-chaussée, il est fait mention d’une activité florissante dans le village il y a un siècle : la fabrication de la Perle du Lac. Sa réputation européenne attirait nombre de touristes, principalement anglais, qui se bousculaient dans la rue principale pour obtenir cette perle brillante créée à base de la nacre des ablettes. Ablettes, qui, une fois écaillées étaient jetées au rebut car peu goûteuses en cuisine. Pour diverses raisons, cette entreprise prospère cessa ses activités en 1970. (Visuel : Le perlier Jean-Loïc Selo devant son étal (DR)

Perles aux couleurs du Léman Entre chaque trempage, les perles doivent sécherPerles aux couleurs du Léman – Entre chaque trempage, les perles doivent sécher – Photos @Marguerite Martinoli 

Renaissance des perles aux couleurs du lac

Un siècle plus tard, l’ingénieur chimiste Jean-Loïc Selo, originaire de Saint-Gingolph et diplômé de l’Impérial Collège de Londres, encouragé par des Gingolais pour qui cette perle fut un des symboles du lieu, décide de remettre l’activité au goût du jour. Il devient joailler et ouvre une échoppe dans le village. Les techniques anciennes sont étudiées, les tests nombreux avec comme toile de fond une ligne directrice : « zéro déchet ».

Aujourd’hui, ce sont les écailles de poissons du lac dont les noms sont tenus secrets qui sont utilisés. Sortis des filets d’un pêcheur éco-responsable, les poissons, écaillés afin de prélever la précieuse guanine qui se trouve sous les écailles, figureront au menu de restaurants.

L’atelier d’autrefois (Collection Musée de Saint-Gingolph)Le perlier Jean-Loïc Selo dans son atelier

L’atelier d’autrefois (Collection Musée de Saint-Gingolph) – Le perlier Jean-Loïc Selo dans son atelier @Marguerite Martinoli 

La perle du Léman, qu’est-ce que c’est ?

A l’instar d’un procédé découvert au XVIIème siècle à Paris, c’est un morceau d’émail monté sur tige, enrobé d’une couche d’un produit tenu secret, le tout plongé plusieurs fois dans la guanine et qui donne le lustre à la perle. La technique est similaire à celle d’autrefois. Au final une perle magnifique, écologique et résistante aux chocs.

Amoureux du lac, le chimiste cherche à magnifier l’immense variété de couleurs que produit naturellement le Léman. A force d’essais et de nouvelles expériences, il réussit à maîtriser les couleurs. Grise un jour d’orage, bleue sous le soleil, turquoise certains jours avec d’infinies autres variantes. « Il y a beaucoup de travail et beaucoup de ratés », témoigne modestement Jean-Loïc Selo après deux années d’intenses recherches. Les couleurs peuvent varier à la demande de la clientèle.

Contraste perlesle sautoir Denise Des colliers pour tous les goûts (Création et photo Jean-Loïc Selo)Contraste @Marguerite Martinoli – Le sautoir Denise @Marguerite Martinoli – Des colliers pour tous les goûts (Création et photo Jean-Loïc Selo)

Les perles ? Une émotion…

Portées en collier, court ou long, en bracelet ou simplement avec un cordon en cuir, les perles évoquent le ravissement, la poésie, le charme. Elles se portent en toutes occasions. De plus cette activité est un produit de la région à base de ressources locales et le bouillonnant ingénieur qui a travaillé dans quatorze pays, « en a marre des choses qui n’ont pas de sens ». Il ouvre ce qu’il appelle « son aventure » à de jeunes Gingolais et des créateurs de bijoux intéressés à ce domaine. Remettre au goût du jour cette tradition centenaire en 2020, ainsi que le savoir-faire développé autour du lac, tout en adhérant au principe « zéro déchet » est un des objectifs qui rendra Jean-Loïc Selo heureux. Saint-Gingolph vivra à nouveau de grandes heures. « Nous avons tout ce qu’il nous faut ici » déclare, déterminé, ce passionné.

A découvrir au Musée des Traditions et des Barques du Léman, les mille et une perles d’autrefois. Et à l’atelier La Perle du Lac, sis en bordure de la route cantonale, la façon dont sont produites ces magnifiques perles aux reflets des couleurs du lac.

Affiche du magasin (Création Jean-Loïc Selo)

 

Ouverture :
Journées Européennes du patrimoine
Suisse : 14 et 15 septembre 2019, France : 21 et 22 septembre 2019

Ouverture du Musée et de l’atelier/boutique : de 11 h 00 à 17 h 00

Hors journée du patrimoine, l’atelier est ouvert de 10 h 00 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 17 h 30.
Néanmoins, il vaut mieux s’en assurer en appelant le +41 78 601 00 88 ou +33 650 78 00 88

Nuit des musées : 9 novembre 2019 de 18.00 à 22.00 heures (Musée et Atelier)

Musée des Traditions et des Barques du Léman
Le Château – CH-1898 Saint-Gingolph
 www.museedestraditions.com

Atelier – La Perle du Lac, Rue Cantonale 6, 1898 Saint-Gingolph
 www.perlesdulac.ch

La variété des colliers de perles est infinie Jean Loic SeloAffiche du magasin (Création Jean-Loïc Selo) – La variété des colliers de perles est infinie @Marguerite Martinoli – Texte Marguerite Martinoli