Sur le chemin de Blenheim Palace - 1969 ©Andrew Birkin)

Le Musée des beaux-arts de Calais a invité Andrew Birkin à exposer une soixantaine de photographies intimes, parmi les très nombreuses qu’il a prises durant les années soixante et soixante-dix, autour du mythique couple d’artistes formé par sa soeur, la britannique Jane Birkin et le français Serge Gainsbourg. Prises principalement entre 1964 et 1979, les photographies nous plongent dans une époque de foisonnement artistique, où des ponts sont tracés entre cinéma, musique, chansons et toutes autres formes d’arts. Le couple formé par Jane Birkin et Serge Gainsbourg a été l’un des plus créatifs et marquants de cette époque de transformations. (Visuel : Sur le chemin de Blenheim Palace – 1969 ©Andrew Birkin)

L’exposition s’adresse à un public d’amateurs de l’univers de ces personnalités entrées dans la culture populaire. Le parcours est conçu comme une balade qui dévoile peu à peu les clichés d’Andrew Birkin, en mettant à la disposition des visiteurs des clés de compréhension de l’histoire racontée, articulées à des espaces de repos et de découverte.  Scénariste et réalisateur britannique, Andrew Birkin a vécu, avec Jane et Serge, un moment marquant de l’histoire récente, celui de la libération des sociétés occidentales quand émergeait une nouvelle force sociale, la jeunesse.

erge divertissant Jane et Régine lors d’un déjeuner 1969 ©Andrew Birkin

L’exposition dévoile les instantanés d’un duo qui a contribué au renouveau de la chanson française et du cinéma européen. Il symbolise cette génération d’artistes dont la vie privée était immergée dans la société médiatique. Andrew et Jane Birkin, frère et soeur, sont comme Serge Gainsbourg issus de familles artistiques. Ils grandissent tous les trois dans des ambiances particulièrement créatives : Serge vit dans le foisonnant Paris de l’après-guerre ; Andrew et Jane, plus jeunes, achèvent leur adolescence en plein Swinging London, ville alors à l’avant-garde d’une véritable libération sexuelle et artistique. (Visuel : Serge divertissant Jane et Régine lors d’un déjeuner 1969 ©Andrew Birkin)

Andrew Birkin est un homme d’images, professionnel du cinéma. Quand il débute son travail photographique, il s’agit pour lui d’immortaliser sa soeur bien aimée avec laquelle il entretient une relation de complicité (une année de plus le sépare de Jane). Adulte, il documentera la vie du couple qu’elle forme avec Serge, sa vie avec ses filles, ses projets artistiques. Andrew Birkin ouvre ici ses propres archives photographiques et révèle des séries qui entremêlent photos de familles et commandes pour la presse.

Serge et Nana - 1977 ©Andrew BirkinSerge gainsbourg 1974 ©Andrew Birkin

(Visuels : 1974 ©Andrew Birkin //Serge et Nana – 1977 ©Andrew Birkin)

 

Album de famille par Andrew Birkin
S’il existe de nombreux tirages photographiques du couple Birkin – Gainsbourg, la série d’Andrew Birkin joue la carte de l’intimité et de la rareté. Ces images offrent une diversité extraordinaire de mises en scènes.

Tour à tour le reflet d’un album de famille ou séries de commandes dédiées à la presse, l’exposition révèle combien la vie privée et la vie publique du couple d’artistes qu’ont formé Jane Birkin et Serge Gainsbourg s’entremêlaient. Cependant l’exposition « Jane & Serge, album de famille par Andrew Birkin » invite les visiteurs à s’approcher d’une période de foisonnement artistique et de nouvelles libertés dont la jeune Jane Birkin reste en France l’un des emblèmes. L’exposition rappelle aussi les expérimentations artistiques d’alors de Serge Gainsbourg, moins fameuses que les outrances plus tardives de son personnage de dandy décadent.

Séance photo à Oxford pour un magazine français - 1969 ©Andrew BirkinSerge gainsbourg-Jane - cuisine - 1969 ©Andrew Birkin

(Visuels : Séance photo à Oxford pour un magazine français – 1969 ©Andrew Birkin :
« Serge semblait connaître les dessous de la séance photo et manifestement mieux que moi les lecteurs de Jours de France : ” rien de trop subtil “. Nous cherchâmes le dépôt de bus d’Oxford, qui était désert le week-end, et soudoyâmes le gardien afin qu’il fermât les yeux pendant que Serge prenait la place du conducteur dans le bus rouge vif à deux étages, jane à ses côtés. Lui servir un gros hot-dog était la réponse adéquate au rien-de-trop-subtil, avant de partir pour Oxford, vénérable lieu du savoir ».  // Jane et Serge 1977)

 

Entre France et Angleterre
Cette exposition prend tout son sens sur le territoire calaisien, passage entre la France et l’Angleterre. Serge Gainsbourg a cherché outre-Manche un son plus moderne ; sa musique doit à l’héritage anglo-saxon et à sa rencontre avec Jane Birkin, jeune actrice anglaise qui deviendra sa muse. Les photographies d’Andrew Birkin, qui ont été prises principalement entre 1964 et 1979 témoignent de cette époque charnière pour l’artiste entre la France et le Royaume Uni.

Jane Birkkin l : 1969 ©Andrew Birkin

 

Le couple se sépare en 1980. Jane poursuit une riche carrière d’actrice, de chanteuse et d’artiste engagée. Leurs enfants sont eux-mêmes des artistes qui comptent dans la vie culturelle française. « Je suis tombée amoureuse de Serge, Andrew est tombé amoureux de Serge, Serge est tombé amoureux d’Andrew, on était un trio, en Yougoslavie, France, Espagne, Italie, partout Andrew venait avec nous et avec son appareil photo, notre joie, nos rigolades, notre surprise totale étaient enregistrées par lui… ». (Visuel : 1969 ©Andrew Birkin)

Travaillant les images depuis l’adolescence, Andrew Birkin saisit d’innombrables moments de la vie de sa famille. La grande majorité de ses clichés n’a jamais été publiée.

 

 

« Jane & Serge » Album de famille par Andrew Birkin – Jusqu’au 4 novembre 2018
Musée des Beaux Arts de Calais – Partenariat avec l’INA // 25 rue Richelieu – 62100 Calais-France
 www.calais.fr