Casse-Noisette, On aura tout vu. Grand Théâtre de Genève, 2015

La Belle au bois dormant, La Belle et la bête, Cendrillon, Peau d’âne, Riquet à la houppe, Casse-Noisette, Hansel et Gretel, Alice au pays des merveilles, L’Enfant et les sortilèges, Le Coq d’or, Le Songe d’une nuit d’été, Le Petit Prince, Le Prince de Motordu… une quinzaine de récits merveilleux, hors temps et hors réalité, sont convoqués au Centre national du costume de scène et de la scénographie pour y présenter quelques-uns de leurs plus beaux atours. A admirer jusqu’au 16 septembre 2018.

Costume de Tomio Mohri pour le rôle du Roi Dodon, dans Le Coq d’or Costume de Philippe Guillotel pour le rôle de la Belle dans La Belle Costume de Tomio Mohri pour le rôle du Coq d’or, dans Le Coq d’or

Le conte de fées a été adapté par chaque culture à partir d’une longue tradition orale puis écrite. Fées, elfes, sorcières, rois et reines, princes et princesses, ogres, nains, animaux en tous genres… se mêlent dans nos souvenirs. Le manteau du Petit Chaperon rouge, la peau d’âne de la princesse, la pantoufle de vair de Cendrillon, les bottes du Chat botté et du Petit Poucet, la redingote du Petit Prince, les atours maléfiques de la fée Carabosse… Cette exposition réunit 150 costumes issus de productions chorégraphiques, lyriques, théâtrales, de spectacles de marionnettes, et montre comment les costumiers ont interprété les personnages d’une quinzaine de contes, avec quelle esthétique, quel choix d’ornements, de textiles et de teintes.

Alice au pays des merveilles, Costume de Charles Cusick-Smith et Phil RCostume de Philippe Guillotel pour le rôle de la Reine dans La BelleCostume de Philippe Binot pour le rôle de la Reine dans La Belle au bois dormantCette exposition rassemble de façon exceptionnelle des costumes appartenant à de nombreux opéras, théâtres, compagnies et festivals, français et européens, qui ont très généreusement accepté de les prêter : Opéra national de Paris, Comédie-Française, Théâtre du Capitole de Toulouse, Opéra national de Bordeaux, Opéra de Genève, Opéra de Vienne, Opéra de Saint-Etienne, Opéra Royal de Stockholm, Théâtre musical du Châtelet, Ballets de Monte- Carlo, Malandain Ballets Biarritz, Compagnie Émilie Valantin, Compagnie de danse l’Éventail, Festival de Glyndebourne, Sortie de secours Production, Théâtre Jean Vilar de Suresnes, Royal Conservatoire of Scotland à Glasgow, Disneyland Paris…

Rez-de-chaussée : Le Petit Prince et Le Prince de Motordu : des princes modernes Ces deux productions ont une caractéristique commune : leurs héros, sortis de pages de livres, se confondent avec leurs costumes. Décors et costumes sont fidèles aux illustrations de Saint-Exupéry, l’univers poétique est ainsi parfaitement et fidèlement reconstitué.

Entré par une porte magique, le visiteur découvre la robe de Blanche Neige prêtée par Disneyland Paris, avant de pénétrer dans le monde merveilleux des fées.

Le Prince de Motordu de Bruno Denecker Costume de Charles Cusick-Smith et Phil R Alice au pays des merveillesCostume du Prince, dans Le Prince de Motordu de Bruno Denecker Les mondes de la féérie en blanc et noir… Les mondes de la féérie sont tout en opposition : êtres humains et créatures fantastiques, bons et méchants, fées et sorcières, princes et mendiants… Aux teintes claires viennent s’ajouter les touches brillantes et colorées des bijoux, plumes et strass qui donnent leur relief aux costumes.

La Fée Carabosse jette son fameux sort à la Belle, celui de s’endormir pour cent ans. Dans le ballet La Belle au bois dormant, le costume de la Fée Carabosse, rôle qui peut être dansé par une femme ou par un homme, est le contraire de celui des fées. Robe longue dans des teintes sombres, noir, violet, rouge foncé…

Casse-Noisette. Grand Théâtre de Genève, 2015.Hansel et Gretel,© Opéra d'État de VienneSi Peau d’âne m’était conté… Universel et intemporel, le conte peut être personnalisé, parler à tout le monde au XXIème siècle. » Le costumier Olivier Bériot a conçu des costumes dans un style baroque avec des personnages décalés comme la Fée marraine, chaussée de hautes guêtres, avec un tutu soutenu par des ballons et une baguette magique qui est un parapluie ! La Belle, Bernice Coppieters © Ballets de Monte-Carlo

Casse- Noisette, style classique ou contemporain… Ce ballet créé d’après le conte d’Alexandre Dumas, avec une musique de Tchaïkovski, au Théâtre Marie de Saint-Pétersbourg en 1892.n’a jamais cessé depuis d’être adapté et représenté. Version classique et version contemporaine de ce ballet s’affrontent : la production du Ballet du Capitole de Toulouse, fidèle à la tradition et celle du Ballet du Grand Théâtre de Genève, revisitée avec des costumes résolument modernes.

Cendrillon – Quand sonnera minuit… L’un des contes les plus souvent portés à la scène. A la touchante jeune fille sublime dans sa robe de bal dessinée par Christian Lacroix, les costumiers opposent une marâtre et des demi-soeurs aux toilettes et aux coiffures ridicules à souhait. La scène du bal est, comme souvent, un grand moment du spectacle.

A admirer également Riquet à la Houppe, Barbe-neige et les sept petits cochons, Hansel et Gretel, Le songe d’une nuit d’été…

Il était une fois une exposition enchanteresse au cncs de Moulins…

Contes de fées Exposition au CNCS jusqu’au 16 septembre 2018
Centre national du costume de scène et de la scénographie Quartier Villars – Route de Montilly 03000 Moulins
www.cncs.fr

exposition 2018 cncs Conte de fées

 

VISUELS : Casse-Noisette, chorégraphie de Jeroen Verbruggen, costumes de Livia Stoianova et Yassen Samouilov / On aura tout vu. Grand Théâtre de Genève, 2015. © GTG/photo: Gregory Batardon / Costume de Tomio Mohri pour le rôle du Roi Dodon, dans Le Coq d’or, opéra de Nikolaï Rimski-KorsakovThéâtre Musical de Paris, Châtelet, 1984. Coll. CNCS © CNCS / Florent Giffard / Costume de Philippe Guillotel pour le rôle de la Belle dans La Belle, ballet de Jean-Christophe Maillot. Ballets de Monte-Carlo. Monaco, Grimaldi Forum, 2001. © CNCS / Florent Giffard / Costume de Tomio Mohri pour le rôle du Coq d’or, dans Le Coq d’or, opéra de Nikolaï Rimski-KorsakovThéâtre Musical de Paris, Châtelet, 1984. Coll. CNCS © CNCS / Florent Giffard / Costume de Charles Cusick-Smith et Phil R. Daniels pour le rôle de la Reine de coeur dans Alice au pays des merveilles, ballet de Michel Rahn d’après Lewis Caroll. Théâtre du Capitole, Toulouse, 2010. © CNCS / Florent Giffard /  Costume de Philippe Guillotel pour le rôle de la Reine dans La Belle, ballet de Jean-Christophe Maillot. Ballets de Monte-Carlo. Monaco, Grimaldi Forum, 2001. © CNCS / Florent Giffard / Costume de Philippe Binot pour le rôle de la Reine dans La Belle au bois dormant, version de Charles Jude d’après Marius Petipa. Opéra national de Bordeaux, 2000. © CNCS / Florent Giffard / Costume pour le rôle du Prince, dans Le Prince de Motordu de Bruno Denecker d’après PEF. Paris, Théâtre Rive Gauche, 2007. Cie. Sortie de secours © CNCS / Florent Giffard / Costume pour le rôle du Prince, dans Le Prince de Motordu de Bruno Denecker d’après PEF. Paris, Théâtre Rive Gauche, 2007. Cie. Sortie de secours © CNCS / Florent Giffard / Casse-Noisette, chorégraphie de Jeroen Verbruggen, costumes de Livia Stoianova et Yassen Samouilov, On aura tout vu. Grand Théâtre de Genève, 2015. © GTG/photo: Gregory Batardon / Hansel et Gretel, opéra de Engelbert Humperdinck, mise en scène Adrien Noble, costumes de Anthony Ward. Opéra de Vienne, 2015. © Opéra d’État de Vienne / Michael Pöhn / La Belle, chorégraphie de Jean-Christophe Maillot. Danseuse : Bernice Coppieters dans le rôle de la Belle. © Ballets de Monte-Carlo / Marie-Laure Briane