Cassis les calanquesPremier parc à la fois terrestre, maritime et périurbain d’Europe le Parc national des Calanques est un vaste territoire préservé à protéger. Paysage emblématique de la Provence méditerranéenne, le site des Calanques est connu dans le monde entier pour sa valeur paysagère, sa biodiversité remarquable et son patrimoine culturel. La richesse et la diversité de sa faune et de sa flore sont exceptionnelles.

A l’ouest de Cassis, le Massif des Calanques (calanco, mot provençal signifiant escarpé), site classé depuis 1975, est constitué de calcaire blanc de plus de 400 m d’épaisseur. Falaises majestueuses, la mer à perte de vue, des vallées marines creusées abritant parfois de magnifiques anses naturelles… Tout ceci constitue un décor de rêve. Les calanques se sont formées il y a 120 millions d’années : les énormes blocs de calcaires consolidés au crétacé vont subir l’effet de la période de glaciation. La fonte des glaces laisse apparaître des vallées glaciaires. Sous l’action du ruissellement, le calcaire est façonné, rongé et les fleuves surchargés creusent les vallées. Le niveau de la mer remonte jusqu’à envahir les corridors qui se retrouvent immergés. C’est ainsi qu’il y à 6’000 ans sont nées les calanques…

Cassis canoë kayak dans les calanquesCréé en 2012, le Parc National des Calanques compte plus de 150’000 hectares. Le coeur du Parc s’étend sur les villes de Marseille, Cassis et La Ciotat. Grâce au vaste choix de sentiers accrochés entre la mer et les reliefs tortueux, le site est fréquenté par de nombreux usagers : promeneurs, randonneurs, grimpeurs, pêcheurs, plongeurs… Il reçoit entre 1,5 et 2 millions de visiteurs chaque année. Entre Cassis et Marseille, les 25 kilomètres de côtes déchiquetées recèlent une vingtaine de calanques. Près de 145 km de sentiers balisés permettent de se promener dans les 5’000 hectares du domaine des calanques.

Lieu à la beauté sauvage, végétation exceptionnelle et odorante, rudesse de la roche… Les Calanques ont servi de décor pour des films, tels que Le Salaire de la peur (1953) de Clouzot, L’Armée des ombres (1969) de Melville ou Borsalino (1970) de Deray.

Cassis crique dans les calanques Calanques de Cassis bateaux dans une crique 

Cassis les calanques - Port MiouPort Miou vu d'un bateau croisière depuis Cassis

Des calanques et des criques
La visite des calanques en bateau depuis le port de Cassis est un excellent moyen pour découvrir l’ensemble des calanques côté mer. On peut également louer un bateau ou un kayak (attention à la météo et à la réglementation), ou, tout simplement, prendre masque et tuba. Cette promenade longe 3 calanques magnifiques et profondément entaillées. Il faut le reconnaître : c’est grandiose, impressionnant, magnifique. Des poissons ondulent dans les eaux d’un bleu-vert-turquoise. Le vert des pins d’Alep se détache sur fond blanc et ocre des falaises…

Première en partant de Cassis, à 1,5 km du centre, la calanque de Port-Miou est une ancienne carrière de calcaire, utilisée pour le canal de Suez. La plus profonde des calanques fait office de port naturel abritant aujourd’hui quelque 600 bateaux de plaisance.

Port Pin, la plus petite et la plus intime des calanques de Cassis, tire son nom des pins d’Alep accrochés comme en équilibre sur la roche. Cet endroit de rêve dispose d’une plage de sable, baignée d’une eau turquoise, bordée d’une pinède généreuse et d’un trou souffleur, sorte de grotte dans laquelle s’engouffrent les vagues qui en chassent l’air avec force. Cet air s’enfuit par un conduit. et les jours de grand vent, on l’entend souffler parfois jusque dans un rayon de 100 mètres.

Le calcaire blanc des calanques de Cassis Les falaises des calanques de CassisUne heure de marche plus loin, falaises d’escalade, eau cristalline avec sa plage de galets : En-Vau, l’une des plus belles calanques de la région mais aussi l’une des plus reculées, et des plus visitées. Seuls moyens pour y accéder : la marche ou le bateau. Un belvédère situé en haut de la calanque offre un point de vue remarquable. On remarque notamment une aiguille rocheuse dite “Doigt de Dieu”. C’est l’endroit idéal pour une baignade, l’escalade…

Jusqu’à Marseille, on peut ainsi découvrir les calanques de l’Oule, où les falaises s’élèvent brutalement de 170m au-dessus de la mer et constituent une sorte de dentelle de calcaire. Calanques de l’Esssadon, du Devenson, aux falaises vertigineuses dessinées en grandes orgues verticales, de la Grande Cadelle, “pain de sucre” réservé aux alpinistes, la vertigineuse Calanque de l’Oeil de verre ou Saint Jean de Dieu, du Sugiton aux deux criques et plages de galets, de Morgiou et ses cabanons – la seule, avec les Calanques de Sormiou et de Port Pin, à posséder des habitations –, du Sormiou, très fréquentée par les Marseillais et qui abrite une centaine de cabanons et un petit port protégé par une digue. Puis les calanques de Cortiou, de la Melette, de l’Escu, de Podestat, des Queyrons, de Marseilleveyre, de la Mounine, de Callelongue.

De la calanque de Callelongue, jusqu’à Cassis, il faut compter 20 km et 11 heures de marche pour un marcheur confirmé, pour faire toutes les calanques.

Les falaises en orgues des calanques de CassisLes hautes falaises des calanques de CassisSite d’escalade grandiose
Les falaises calcaires des Calanques sont un site d’escalade dès la fin du xixe siècle, marqué par l’ascension en 1879 du sommet de la Grande Candelle par le consul britannique Francis W. Mark. Dès cette époque, elles deviennent un terrain d’entrainement à l’alpinisme. A partir des années 1930, des voies difficiles sont ouvertes et des alpinistes marseillais comme Édouard Frendo (1910-1968), Gaston Rébuffat (1921-1985), Georges Livanos (1923-2004) s’illustreront dans de célèbres ascensions alpines. Dès les années 1960, c’est l’essor de l’escalade libre avec l’influence de grimpeurs américains signalée à En-Vau par l’éperon des Américains. Dans les années 1970-1980, de très nombreuses voies sont équipées pour l’escalade sportive et les sites des Calanques deviennent réputés en France et en Europe. Des grimpeurs français s’illustrent dans des voies libres de plus en plus difficiles. La création du parc national instaure une interdiction d’équiper de nouvelles voies et des mesures de protection de la faune et flore (sentiers d’accès, falaises de nidification) .Avec environ 3’400 voies répertoriées (2’400 sportives et 1’000 d’aventure), des accès faciles et un climat favorable en toutes saisons, les Calanques sont aujourd’hui l’un des plus célèbres sites d’escalade en France et en Europe.

Les calanques de Cassis falaises et la mer

Les eaux turquoise dans les calanques de Cassis Les calanques de Cassis mer, soleil et pins d'Alep Lieux réputés pour la plongée
Le littoral des Calanques est un lieu réputé pour la plongée sous-marine. La grotte Cosquer est située au-dessus du niveau de la mer, sous la pointe de Morgiou, mais son entrée est à -37 m de fond, un long boyau remontant vers la grotte. Ses parois sont ornées de peintures et gravures datant de 27’000 à 19’000 ans av. J.-C. et représentent des animaux terrestres (bisons, bouquetins, chevaux…) aussi bien que marins (phoques, pingouins, etc.) L’entrée aujourd’hui immergée était située à près de cent mètres au-dessus du niveau de la mer à l’époque où les dessins et empreintes furent exécutés.

Devant le massif des Calanques de Marseille, deux épaves romaines ont été fouillées lors d’une des premières grandes campagnes de la Calypso du Commandant Cousteau. A un demi-mille à l’est de l’île de Riou, l’association Aéro-Relic et la société marseillaise Comex ont en 2003 remonté à la surface l’épave de l’avion militaire de type Lockheed P-38 Lightning du célèbre écrivain-aviateur Antoine de Saint-Exupéry, disparu le 31 juillet 1944 lors d’une mission de reconnaissance  sur les côtes de Provence.Les amateurs de plongée peuvent descendre visiter l’épave du paquebot Liban, échoué contre le tombant de l’île Maïre, à l’extrémité ouest du massif.

Du fait de son aspect périurbain et littoral, l’accueil du public est, pour le Parc national des Calanques, très important : tout au long de l’année, les gardes-moniteurs du Parc national accueillent et informent le public sur le terrain. Durant la saison estivale, les écogardes informent également les usagers sur la réglementation du territoire. De plus, une multitude d’activités professionnelles et de loisirs se sont développées sur ce site exceptionnel mais néanmoins fragile.

Les pins d'Alep sur les calanques de Cassisbaie de Cassis, le restaurant La Presqu’îleCadre idyllique, cuisine gastronomique
Idéalement situé entre le massif des Calanques et la baie de Cassis, le restaurant La Presqu’île propose une véritable croisière immobile à chaque repas ! Le restaurant met à l’honneur ce cadre idyllique en proposant une cuisine inventive, aux saveurs de Provence et de Méditerranée.
La grande terrasse panoramique, surplombant la mer, est une invitation à la détente. Grand parking de 250 places à l’ombre des pins et possibilité d’accoster en bateau à la calanque de Port-Miou.

Coucher de soleil sur les calanques de Cassis

Texte et photos : Françoyse Krier

Remerciements à : Bouches du Rhône Tourisme – www.myprovence.fr

Office du Tourisme de Cassis – www.ot-cassis.com