Aveyron kaleidoscope-paysages

… Telles sont quelques-unes des valeurs de l’Aveyron, région attachante constituée d’une mosaïque de paysages de contraste : terre rouge foncé du Rougier de Camarès, douceur des nuances bleu-vert des Causses, brunailles des toits de lauzes de l’Aubrac.

Partagé entre l’Aquitaine, le Languedoc et l’Auvergne, l’Aveyron est situé dans la région Occitanie, dans le Sud-Ouest de la France. Inscrites depuis juin 2011 sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO les Causses et les Cévennes possèdent de nombreux et prestigieux témoignages du passé.  L’Aveyron arrive au premier rang du classement des départements français, avec 10 villages classés “plus beaux villages de France” : Belcastel, Estaing, Najac, Peyre, La Couvertoirade, Sainte-Eulalie-d’Olt, Sauveterre-de-Rouergue, Saint-Côme-d’Olt, Conques, Brousse-le-Château.

Cités templières et hospitalières au Larzac
Les Templiers s’installèrent sur le Larzac au XIIe siècle, à la faveur des dons de terres faits à leur ordre et dont les revenus servaient à l’entretien des chevaliers en Terre Sainte. Afin de sécuriser les habitants, leurs biens et leurs animaux, ils édifièrent la Commanderie Sainte-Eulalie-de-Cernon, La Couvertoirade et le Viala-du-Pas-de-Jaux, hérités par les Hospitaliers, à la suppression de l’Ordre du Temple, en 1312. Ces charmants villages classés et protégés recèlent des trésors : châteaux, églises, remparts, dédales de rues bordées d’échoppes, hôtels particuliers…

photo-la-cardabelle-copyright-ot-ltcv

Aveyron - bergerieAveyron -copyright-ot-ltcv

La cardabelle, symbole des Causses, une jasse ou bergerie, La Couvertoirade, un des beaux villages de France

A proximité de Millau, se visite Micropolis, cité des insectes. Des passionnés viennent du monde entier pour découvrir les insectes et leur environnement à travers quinze espaces intérieurs, et le carnaval des insectes à l’extérieur… Jardins des sens, papillons exotiques, vivarium…

Fleur protégée, la cardabelle est un symbole des Causses du Larzac et le nom de l’auberge sympathique qui accueille le voyageur autour d’un bon feu de cheminée l’hiver et sur une agréable terrasse en été, à Sainte-Eulalie-de Cernon.

www.auberge-la-cardabelle.com

Millau viaduc- francoyse Krier

Millau et son spectaculaire Viaduc 
Millau fait partie de l’ancienne province du Rouergue, où l’on parle une forme d’occitan. Le patrimoine y a été particulièrement bien préservé. Dans la vieille ville aux rues étroites, ne pas hésiter à pousser des portes pour découvrir des cours intérieures ou de splendides escaliers.

Au xxe siècle, près de 12’000 personnes sur les 18’000 que compte la ville, vivent de l’industrie des cuirs et peaux. Mais la prospérité est parfois marquée par des conflits sociaux. Pendant l’hiver 1934-1935, la ville est paralysée par une grève générale de six mois, à la suite de la décision des patrons gantiers de baisser de 25 à 30 % les salaires des ouvriers. L’industrie gantière commence à décliner dans les années 1960. Actuellement, Millau conserve une activité de cuir et de peau spécialisée dans le luxe, et les entreprises fabriquent plus de 800’000 gants par an, soit le tiers de la production française.

Ouvert à la circulation en 2004, le Viaduc de Millau aux allures de voilier, inscrit parfaitement ses 2’460 m de long dans un paysage grandiose. Construit pour fluidifier le trafic entre Paris et la Méditerranée, ce viaduc le plus haut du monde – 340 mètres – enjambe la vallée du Tarn. A découvrir en canoë, en parapente ou depuis l’Espace gourmand en savourant un « capucin» (cornet fait de pâte garni à choix de viande, de légumes…) élaboré par le célèbre chef aveyronnais Michel Bras. On l’admire également, de jour ou de nuit, depuis le Château de Cresseils, hôtel de charme aux portes de Millau qui offre également une vue superbe les contreforts du Larzac, la vallée du Tarn.

Chaque année, près de 13’500 coureurs s’élancent depuis le top départ à Millau et parcourent les 23,7 km de la course Eiffage du Viaduc de Millau.

www.leviaducdemillau.com/

www.course-viaducdemillau.org/

 

Roquefort AveyronAveyron cave roquefortL’Aveyron, véritable plateau de fromages
Région riche en produits du terroir, l’Aveyron compte de goûteuses spécialités à faire vibrer les papilles…

Sur le plateau du Larzac, 50’000 brebis constituent le troupeau laitier servant à la fabrication d’un fromage magique : le Roquefort, roi des fromages, aux moisissures nobles, délices des gourmets. De ça, de là, des jasses, bergeries en pierre, des lavognes – oasis du causse – trou pavé dont l’argile retient l’eau des pluies…

Roquefort, classée site du goût depuis 1994, est le site agroalimentaire le plus visité de France. Qui pourrait se douter en entrant dans le bourg que, sous la longue rue principale, 100’000 fromages entament leur affinage à l’abri de la lumière, dans un labyrinthe d’environ 2 km de long et 300 m de large, composé de 30 caves naturelles adossées contre la falaise de Combalou ?

Le Bleu des Causses et le fromage de Laguiole bénéficient de l’appellation AOC. Ce dernier est fabriqué traditionnellement à partir de lait de vache cru et entier, par la coopérative Jeune Montagne (Laguiole) qui produit aussi l’aligot. Ce délicieux plat emblématique de la gastronomie aubracienne, appelé aussi le ruban de l’amitié, est composé de purée agrémentée de tome et de crème fraiche qui donnent un mélange onctueux et filant ! Autrefois plat de subsistance, il est aujourd’hui un plat de fête à déguster dans un buron.

Près d’un tonne et demi de Pérail, fromage rond à pâte molle, est exportée chaque année au Japon.

La fouace est un très ancien gâteau traditionnel. Gâteau parfumé avec des graines d’anis, l’échaudé était très prisé par les pèlerins en chemin vers Saint Jacques de Compostelle.

L’Aveyron bénéficie de plusieurs territoires viticoles dont le Marcillac AOC rouge et rosé, aux arômes de framboise ou de cassis.

Le Suquet, haute gastronomie sous les étoiles
A Laguiole, les maisons en granit et en basalte aux toits de lauzes, entourent l’imposante statue de bronze du taureau, émanation symbolique de la force placide, de la fougue et de la vigueur du mâle de la race Aubrac.
Sur les hauteurs, s’avance tel un fier vaisseau de granit, le Restaurant 3*** au Guide Michelin – Hôtel **** Relais & Châteaux, créé par l’architecte et designer Eric Raffy et dirigé par Michel et Sébastien Bras. Quel que soit le temps, l’endroit séduit.

Aveyron Bras - chefs-pere-filsD’abord il y a Michel, passionné par la nature sauvage de son Aubrac natal…
Né en Aveyron, Michel Bras fut initié très tôt à la cuisine du terroir. En 1992, il ouvre Le Suquet, imagine une cuisine personnelle et inspirée, à base de saveurs d’herbes rares cueillies sur le plateau de l’Aubrac. Gargouillou de jeunes légumes, tomate & pourpier verts, selle d’agneau Allaiton, purée de pois de la Planèze, crème glacée à la fleur de sureau et autres spécialités s’invitent dans les assiettes de ce restaurant raffiné. Unique 3*** mené par les « 3 Bras » – Michel, son frère André et son fils Sébastien – cet établissement de renom situé « là où la lumière révèle la vie » fait partie des meilleurs restaurants du monde. Après avoir aidé à la préservation du bœuf de l’Aubrac, Michel a ouvert son jardin d’herbes.

Et puis il y a Sébastien, son fils, initié tout jeune à la cueillette et qui a pris la relève au restaurant. Cet amour de la nature et des traditions locales, il en a hérité et le décline dans sa cuisine. Aux commandes du Suquet depuis 2009, Sébastien Bras trace un chemin qui n’est pas sans rappeler celui qu’arpentait son père. Cette exceptionnelle cuisine intuitive et précise n’a de cesse de donner à aimer les trésors d’un monde végétal qui chante la terre du plateau de l’Aubrac. La fantaisie s’invite dans des accords subtils et des harmonies exprimant toutes les facettes du vivant. La lotte à la blancheur nacrée dans son jus d’olive noire raconte les trouées lumineuses dans les ciels plombés de l’Aubrac… « Mon goût de la cuisine, c’est comme l’Aubrac, c’est comme ma famille : c’est plus qu’un métier. C’est toute ma vie ! »

Aveyron Bras capucin

Aveyron Bras Gargouillou

Chez Bras, deux spécialités : le capucin (relais près du Viaduc) et le gargouillou (Le Suquet)…

www.bras.fr

www.tourisme-midi-pyrenees.com
www.tourisme-aveyron.com

(Texte et photos – Sauf Bras – : Françoyse Krier)