Joaquín Sorolla y Bastida L’ombre de la barque, La Fondation de l’Hermitage à Lausanne poursuit son exploration des grands thèmes de l’iconographie occidentale, et propose au public de découvrir les multiples facettes artistiques de l’ombre. Avec une sélection inédite de près de 140 oeuvres, l’exposition Ombres, de la Renaissance à nos jours offre un parcours à travers 500 ans d’histoire de l’art, allant de la peinture à l’installation, en passant par la sculpture, l’estampe, le dessin, le découpage, la photographie ou encore la vidéo. Jusqu’au 27 octobre 2019.

L’ombre naît de la lumière, ou plus précisément de l’absence de lumière. Lorsqu’un objet opaque et mis devant un rayon lumineux, l’ombre “propre” est la zone de l’objet qui ne reçoit pas de lumière. L’ombre portée est est l’ombre projetée par un corps éclairé sur une surface. la pénombre est la zone partiellement éclairée qui entoure l’ombre propre lorsque l’objet est éclairé par une source lumineuse étendue.

Une ombre au tableau, du XVIème au XXIème siècle

Avec des prêts provenant de musées prestigieux et de collections privées, cette exposition d’envergure internationale montre les innombrables formes que peut prendre une « ombre au tableau », et illustre les liens intimes entre l’ombre et les arts depuis l’introduction des ombres portées dans la peinture à la fin du Moyen- Âge.

Eugène Delacroix Autoportrait

Joseph Wright of Derby Deux filles déguisant un chaton Wolfgang Heimbach Jeune fille au turban tenant une bougie

 

Le parcours traverse les siècles et les thèmes, associant de manière inédite des chefs-d’oeuvre de l’art occidental qui témoignent de l’intérêt continu des artistes pour ce thème, que ce soit dans l’autoportrait (Rembrandt, le bel autoportrait par Eugène Delacroix), les recherches sur la perspective (Baccio Bandinelli, Pieter de Hooch), le travail sur le clair-obscur (Luca Cambiaso, Jacob Jordaens, Joseph Wright of Derby) ou la dramatisation des paysages chez les romantiques (Caspar David Friedrich, Carl Gustav Carus, Wilhelm Bendz).

 Claude Monet Londres, le Parlement, reflets sur la Tamise Claude Monet Londres, le Parlement, reflets sur la Tamise, 1905 huile sur toile, 81,5 x 92 cm Musée Marmottan Monet, Paris photo Musée Marmottan Monet, Paris, France / Bridgeman Images Félix Vallotton Soir, Côte de Grâce

 

L’exposition fait également la part belle aux ombres impressionnistes (Claude Monet) et post-impressionnistes (Henri-Edmond Cross, Joaquín Sorolla y Bastida), qui témoignent de l’apparition de la lumière artificielle et des recherches sur la théorie des couleurs au XIXème siècle.

Joseph Wright of Derby grotte dans le golfe de SalernaCarl Gustav Carus abbaye de Tintern au clair de lun

 

Au tournant du XXème siècle, contre-jours tranchants et ombres puissantes jouent un rôle déterminant dans la quête d’un langage formel synthétique et novateur (Félix Vallotton, Hans Emmenegger). Parmi les points forts de l’exposition figure une section confrontant les ombres inquiétantes et paradoxales des artistes symbolistes (William Degouve de Nuncques, Léon Spilliaert), expressionnistes (Edvard Munch), surréalistes (Salvador Dalí, René Magritte, Max Ernst) et de la Nouvelle Objectivité (Christian Schad, Niklaus Stoecklin). Les usages de l’ombre dans la création moderne et contemporaine sont, quant à eux, déclinés à travers des oeuvres emblématiques de Pablo Picasso, Andy Warhol, Christian Boltanski et son théâtre d’ombres installé sous les toîis, ou encore Joseph Kosuth, tandis que les artistes vidéo (Vito Acconci, Jean Otth, Thomas Maisonnasse) réinterprètent les grands mythes des origines qui, de Platon à Pline, relient l’ombre, l’art et la connaissance.

 Salvador Dali Le jeu lugubre Giorgio de Chirico Le retour du poète René Magritte La gravitation universelle

 

En contrepoint, une importante section photographique rassemblant notamment des images saisissantes d’Edward Steichen, Man Ray, Lee Friedlander et Wolfgang Tillmans, montre que ce thème suit la photographie comme son ombre…

Programme d’activités pluridisciplinaires

Outre un audioguide en français et en anglais, un parcours-jeu destiné aux jeunes visiteurs, ou encore des ateliers créatifs pour enfants, adultes et familles, de nombreuses activités sont organisées exclusivement autour de l’exposition :

• Cycle de conférences par Victor Stoichita et Michel Pastoureau ;

• En partenariat avec la Cinémathèque suisse et la section d’Histoire et esthétique du Cinéma de la Faculté des Lettres de l’Université de Lausanne, cycle de films sur l’ombre au cinéma ; 29.08, programme et billetterie sur www.cinematheque.ch

• Création, en collaboration avec Omar Porras et le TKM Théâtre Kléber-Méleau, d’un spectacle autour des grands mythes de l’ombre, avec la comédienne Emmanuelle Ricci, et dans un décor inédit d’Alex Baladi ;

• Visites guidées de l’exposition par le Professeur David Rudrauf et les médiateurs du CISA, pour mettre en évidence les liens entre l’ombre, les émotions et la théorie mathématique de la conscience ;

• Balades acoustiques à l’écoute des chauve-souris, en collaboration avec Pierre Perréaz et le Centre de coordination pour l’étude et la protection des chauve-souris du canton de Vaud. Samedis 17 et 31.08. Durée 1 h 30. Gratuit sur inscription.

Andy Warhol Autoportrait, Affiche expo Hermitage Lausanne Tim Noble & Sue Webster Jeune homme / Youngman

Ombres, de la Renaissance à nos jours ~ Jusqu’au 27 octobre 2019
Informations et programme sur :

www.fondation-hermitage.ch

Fondation de l’Hermitage
Route du Signal 2 – CH -1018 Lausanne

 

 

Visuels ci-contre : Ombres, de la Renaissance à nos jours Affiche de l’exposition (format F4 – sujet Warhol) Graphisme : Laurent Cocchi Andy Warhol Autoportrait, 1966 encre sérigraphique sur toile, 57 x 57 cm Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole photo Yves Bresson, Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole
© The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, inc. / 2019, ProLitteris, Zurich // Tim Noble & Sue Webster Jeune homme / Youngman 2012 Escabeau en bois, déchets de bois, projecteur, 213,5 x 58 x 338,5 cm Nicola Erni Collection

 

Andy Warhol Ombres II Shadows II, 1979

 

Visuels : Joaquín Sorolla y Bastida L’ombre de la barque, 1903huile sur toile, 61,7 x 93 cmMuseo Sorolla, Madrid. photo Museo Sorolla, Madrid // Eugène Delacroix Autoportrait, 1818 huile sur toile, 60,5 x 50,5 cm Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie, Musée des Beaux-Arts photo C. Lancien, C. Loisel / Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie // Joseph Wright of Derby Deux filles déguisant un chaton à la lueur d’une bougie, 1768-1770 huile sur toile, 89 x 68 cm. Partly accepted by HM Government in lieu of lnheritance Tax and allocated to Kenwood House, English Heritage, with the assistance of the National Heritage Memorial Fund, the Art Fund, London Historic House Museums Trust and the Friends of Kenwood photo Kenwood House, London, UK © Historic England Photo Library // Attribué à Wolfgang Heimbach Jeune fille au turban tenant une bougie, deuxième moitié du XVIIe siècle huile sur toile, 77,2 x 61,8 cm Collection privée // Claude Monet Londres, le Parlement, reflets sur la Tamise, 1905 huile sur toile, 81,5 x 92 cm Musée Marmottan Monet, Paris photo Musée Marmottan Monet, Paris, France / Bridgeman Images // Félix Vallotton Soir, Côte de Grâce, 1917 huile sur toile, 51 x 65 cm Collection privée, Winterthour // Joseph Wright of Derby Grotte dans le golfe de Salerna, Italie, Clair de lune, 1789-1790 huile sur toile 101,6 x 127 cm Derbys Museum // Carl Gustav Carus Abbaye de Tintern au clair de lune, vers 1845 huile sur toile 61,5 x 91,5 cm collection privée //Salvador Dali Le jeu lugubre 1929 huile et collage sur carton 41 x 27 cm Collection privée // Giorgio de Chirico Le retour du poète 1914 huile sur toile 87 x 65 cm Fondation Aga Khan // René Magritte La gravitation universelle 1943 huile sur toile 100 x 73 cm Collection privée // Andy Warhol Ombres II Shadows II, 1979 Sérigraphie et poussière de diamant sur papier Arches 88, 109,2 x 77,5 cm chacune Thomas Ammann Fine Art AG Zurich