Voyage au cœur


de la dentelle

Après Dentelle etc. et le Genre de la dentelle, l’exposition Voyage au cœur de la dentelle se prépare pour une ouverture dès la reprise d’activité des musées. Cette nouvelle installation, adaptation de l’exposition The Lace Review montrée à Shanghai, Paris et New York entre 2018 et 2020, célèbre l’un des plus beaux fleurons de l’industrie de la mode et du luxe français : la dentelle Leavers.

L’exposition met en avant la multiplicité des styles et des usages de la dentelle Leavers à travers quatorze icônes féminines issues des mondes du spectacle et de la mode : parmi elles, l’impératrice Eugénie, Audrey Hepburn, Marilyn Monroe ou encore Madonna. Cette présentation est complétée d’une vidéo qui met en scène les silhouettes exposées sous la forme d’un théâtre optique « poético-magico-comique » selon la description du créateur Pierrick Sorin, où se mêlent l’art de l’hologramme, les gags de vaudeville et les tours de magie.

exposition itinérante alors appelée The Lace Review
The Lace Review-Première vision New York 2019
L’exposition itinérante alors appelée The Lace Review-Première vision New York 2019 – Les quatorze silhouettes de l’exposition ont été réalisées à partir de dentelles Leavers des quatorze manufactures de Calais-Caudry.

En miroir, l’artiste vidéaste Pierrick Sorin donne vie à ces icônes dans un théâtre optique avec la complicité de l’actrice Anna Mouglalis. L’exposition à Calais s’enrichit de nouveau contenus illustrant la créativité de la dentelle ainsi que le rêve et l’inspiration qu’elle suscite toujours : échantillons de dentelle ennoblis par L’Atelier Caraco, documentaire d’Arturo Mio retraçant le travail de création à partir de ce textile haut de gamme, ou encore les œuvres de l’artiste photographe Patricia Canino, invitée à poser son regard sur les collections du musée.

L’Atelier Caraco, lieu de création

L’Atelier Caraco, situé à Paris, confectionne des costumes pour la scène et la ville. C’est à la fois un lieu de création et de fabrication qui s’adresse aux créateurs des arts du spectacle vivant, du cinéma, de la haute couture ou du prêt-à-porter en réalisant des pièces uniques et de petites séries. Fondé par Claudine Lachaud en 1988, l’Atelier Caraco a multiplié au fil du temps ses activités avec la création de plusieurs départements : atelier flou, tailleur, corseterie, prototypage pour le prêt-à-porter, confection en série pour le cinéma ou la mode, teinture ou encore patine. 

L’impératrice Eugénie, par Edouard-Louis Dubufe

L’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, a contribué à la renommée des dentelles Chantilly noires qu’elle affectionnait tout particulièrement. Son portrait peint par Edouard-Louis Dubufe en 1854 a servi d’inspiration à la création d’une robe de style Second Empire par l’Atelier Caraco, dont la confection a donné lieu à un film documentaire réalisé par Arturo Mio, société de production audiovisuelle indépendante créée en 2000 par Caroline Roussel. Le monde et les peuples sont au cœur de sa ligne éditoriale.

Après avoir produit cinq films sur des personnages qui tentent de pérenniser l’art du tissage traditionnel autour du monde, la réalisatrice Stéphanie Roussel s’est penchée sur l’histoire de la dentelle, sa fabrication et sa transmission. C’est dans les locaux parisiens de l’Atelier Caraco que la réalisatrice a posé sa caméra. La dentelle, utilisée comme un ornement indispensable à la mise en forme de la silhouette, est au cœur de ce film documentaire. 

Patrimoine unique de la Région Hauts-de-France, la Dentelle de Calais-Caudry® est une marque déposée de la Fédération Française des Dentelles et des Broderies. Aujourd’hui, la qualité de la dentelle produite sur des métiers Leavers reste inégalée.

La dentelle ennoblie 

La dentelle, étoffe d’exception employée dans la mode haut de gamme pour ses qualités multiples, peut également subir de nombreuses transformations, jusqu’à devenir méconnaissable : c’est ce que l’on appelle l’ennoblissement. Cette étape finale peut être réalisée directement par les manufactures de dentelle, dans des ateliers spécialisés ou au sein des maisons de couture. Arturo Mio a également conçu des échantillons de dentelle ennoblis qui dévoilent la richesse des possibilités de création qu’offre ce textile. Les photographies de l’artiste Patricia Canino révèlent à la fois la technicité de la dentelle et l’architecture du vêtement, en proposant un « double regard » sur ce dernier. Enfin, de courts textes abordent diverses facettes de la dentelle Leavers, de son histoire à la récente actualité des manufactures. 

Exposition 2021 Calais - Anna Mouglalis

Le cœur de l’exposition repose sur l’idée que ce territoire dispose d’un savoir-faire unique et mondialement envié ; il est également toujours tourné vers l’innovation dans la production de la dentelle. Plusieurs motifs et techniques, comme la dentelle Chantilly ou Valenciennes, produits sur les métiers Leavers, sont directement inspirés des dentelles régionales faites à la main. L’association de motifs ancestraux à de nouvelles matières permet de conjuguer tradition et innovation. 

La dentelle Leavers

Cette technique de tissage de la dentelle marque depuis son invention, il y a plus de 200 ans, l’activité économique et l’imaginaire du territoire des Hauts-de-France. Par sa finesse, son infinie variété, la dentelle s’impose comme une matière emblématique et indissociable de la féminité. Les spécificités techniques qui font la richesse et l’unicité de ce textile, incontournable dans les domaines de la mode et de la lingerie, y sont évoquées. 

Madonna-photographie de Steven Meisel
Calais échantillon de dentelle Leavers, dentelles Jean Bracq,
La dentelle dans la mode et dans l’histoire : l’exposition dévoile la richesse des possibilités de création qu’offre ce textile, à travers une sélection d’échantillons de dentelle Leavers diversement ennoblis. Ci-contre, Madonna-photographie de Steven Meisel © Records Alamy // Ci-dessus : échantillon de dentelle Leavers, dentelles Jean Bracq, ennoblissement Atelier Caraco ©Cité dentelle mode
Affiche exposition - Voyage au cour de la dentelle

L’exposition dresse un aperçu de l’évolution de la dentelle mécanique, depuis l’invention du métier à tulle à Nottingham jusqu’à la situation économique actuelle de la filière de la dentelle Leavers en France. Ce savoir-faire biséculaire s’est d’abord inspiré de la dentelle à la main, avant de s’en affranchir, et doit aujourd’hui faire face à un ensemble de facteurs technologiques, structurels et conjoncturels qui fragilisent le secteur.

Cité de la dentelle et de la mode 

135 quai du Commerce – 62100 Calais 0321004230 

Ouvert tous les jours sauf le mardi, de10hà18h
(17h du 1er novembre au 31 mars).
Fermé les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre. 

www.cite-dentelle.fr 

Vous avez aimé cet article?