“Je suis une Française ordinaire que le destin a placé au cœur d’événements extraordinaires… “

Danseuse, espionne ou aviatrice - livre de Jacqueline Forget

Ainsi se définit Jacqueline Forget qui a posé ses valises dans le Pays de Gex. Elle y participe aux actions du Rotary Club et à la rédaction, entre autres, des brochures annuelles éditées par l’Association Voltaire à Ferney, qui traitent de la vie et des œuvres du Philosophe des Lumières, en son domaine de Ferney, depuis son installation en 1760, à l’âge de 66 ans. A la mort, en 1778, de
l’ “Aubergiste de Ferney”, le village de Ferney est devenu une communauté prospère de 1200 habitants. Le regain d’intérêt de Jacqueline Forget va à Voltaire historien et journaliste; au bâtisseur, horloger (le patriarche de Ferney y implanta l’horlogerie et fit venir de Genève une main-d’oeuvre qualifiée) et soyeux (il fit implanter des mûriers et confia filage, cardage et tissage à des ouvriers ferneysiens) ; et bien sûr Voltaire et les Droits de l’Homme.

Voyageuse au long cours…
… ou simple fonctionnaire devenue actrice de son temps par un heureux hasard, Jacqueline Forget, née à Paris dans une famille d’enseignants, y a fait des études littéraires dans un environnement cosmopolite.
La profession d’enseignante et l’ouverture internationale de sa famille ont guidé l’auteure vers
des postes de travail qui l’ont placée à un point d’observation exceptionnel de l’histoire contemporaine.

En 1950, Jacqueline Forget entre dans l’histoire par la petite porte, celle de Jean Monnet, “Monsieur Europe”, qui planche avec ses fidèles collaborateurs sur la future Communauté européenne du charbon et de l’acier. Ensuite ses responsabilités à l’OTAN sur des collections de livres et documents plus ou moins confidentielles, à l’OMS sur la formation de personnes aptes à les gérer et enfin ses voyages de consultante dans plus de cinquante pays ne l’ont jamais éloignée de ses trois passions les plus intimes, la danse, la musique et la poésie.
A Paris, n’avait-elle pas fait des entrechats pour un parterre de diplomates ? Intégré une compagnie chorégraphique ? Donné de la voix dans des chorales ? Et sublimé le quotidien par ses rimes, ici ou à l’autre bout du monde ?

Flora de Portocarrero Cuba
Livres en Lumières 2020 : Jacqueline Forget au château de Ferney-Voltaire. Ci-dessus, une oeuvre de Portocarrero, peintre – ami de Matisse à Montparnassedont l’auteure a rapporté trois toiles de Cuba lors d’un contrat avec l’UNESCO. 
Jacqueline Forget au Château de Ferney 2020

« Certains êtres m’ont marquée : Madeleine, ma mère, par son instinct, ses dons et sa force vitale. Paul, mon père, par sa probité intellectuelle: Mlle Chavanou, mon professeur de latin-grec au Lycée Molière à Paris, par l’étendue de sa culture. Enfin, Jean Monnet, “Monsieur Europe”, par le réalisme de sa vison et sa détermination indéfectible. »

Danseuse, espionne ou aviatrice ? Le livre se termine par la présentation de poèmes de Jacqueline Forget.

www.cabedita.ch 

Vous avez aimé cet article?