Dorantes et Garcia Fons Cosmojazz Chamonix 2019

Du 20 au 28 juillet 2019, le CosmoJazz est entré dans sa 10ème édition. 9 jours, 25 concerts, 40’000 auditeurs. « Un festival au développement harmonieux , une exploration originale des sites d’altitude. Une organisation sans faille, une intense mobilisation des bénévoles », selon Eric Fournier, maire de Chamonix. « Plus qu’un festival, plus qu’une succession de concerts, plus que des randonnées en montagne… ».

Festival alpestre, esprit jazz

Le festival se décline en 3 moments quotidiens : en altitude, entre 11 et 14 h, sur des sites choisis pour leurs décors majestueux et leurs panoramas exceptionnels; Chamonix centre : proche de la Maison des Artistes, le Parc Couttet, point central du festival, accueille les concerts du centre sur une grande scène couverte. Le village du CosmoJazz accueille les visiteurs mélomanes dès 16h, avec bars, petites restaurations et boutiques souvenirs jusqu’à 23 h; Cosmo Jam’ : rencontres improvisées, sessions jam, CosmoJazz Off. Les nombreux bars et hôtels du centre ville mettent en lumière les artistes de la scène locale…

Cosmojazz Chamonix 2019 trio Gardel et ManoukianCosmojazz Chamonix 2019 trio Gardel et Manoukian Plan Praz

Cosmojazz Chamonix 2019 Manoukian Plan PrazCosmojazz Chamonix 2019 Manoukian et françoyse Krier Plan Praz

« Je me suis installé ici il y a une dizaines d’années », raconte André Manoukian, lors d’un interview à Fykmag, installés à même l’herbe (Visuel
ci-dessus)
. « Pour moi, la Vallée de Chamonix est la plus belle vallée du monde, très inspirante et quand j’étais ici, tout seul, sans musique, je me suis dit que ce serait formidable de partager le plus beau paysage du  monde et la musique. Donc mes deux amours : la montagne et la musique qui vont si bien ensemble… Pourquoi pas ? Je demande au maire de Chamonix, Eric Fournier, l’autorisation de créer un festival. Il me répond qu’il n’a pas de lieu propice, la salle des fêtes ayant brulé… Tant mieux, lui ai-je répondu ! Moi, ce que je souhaite faire, c’est un festival en altitude. Et là, il m’a dit banco et on a pu s’organiser très vite grâce à une Suissesse, Karin Zuber, qui possédait l’expérience du festival de Cully et toute la logistique allant avec, les bénévoles, etc. Du coup, cela a démarré de façon très pro ».

Plan Praz, nouvel amphithéâtre naturel

L’idée était de faire découvrir un nouveau site, chaque jour. A Plan Praz, combe abritée donnant sur l’Aiguille Verte et les Drus, aucun concert n’avait été programmé. Quant aux répétitions, elles ne se font pas sur les lieux repérés, les musiciens choisissant des endroits à l’acoustique semblable aux sites choisis. « Je dis qu’on en revient à la posture du musiciens d’autrefois qui était un chaman», poursuit André Manoukian. «Les chamans sont des sorciers présents dans les tribus premières qui parlaient aux éléments avec un instrument de musique. Or les instruments de musique sont sacrés pour parler aux esprits, par la musique, par le biais du chaman. Mettre des musiciens en pleine nature, c’est reproduire ce geste antique. Et du coup, nous arrivons à la dixième édition et le festival grossit, grandit mais il garde tout son esprit, c’est -à-dire l’amour de la montagne et de la musique ».

Cosmojazz Chamonix 2019 trio Gardel à Plan PrazCosmojazz Chamonix 2019 VIncent Segal

C’est une histoire d’amour avec Chamonix ?
… et la Maison des Artistes. Cela permet de pérenniser un peu et à l’année d’avoir des musiciens qui viennent. Je leur mets mon studio d’enregistrement à disposition. Cet endroit est un endroit nouveau et l’idée est de  faire découvrir des panoramas différents. Ici, on n’a pas le mont Blanc, mais on a les Drus* !

Votre parcours : musique classique au départ, et cela a viré vers le  jazz ?
Oui, exactement. Mais pour moi c’est la même musique. Jean-Sébastien Bach, c’est un jazzman. L’art de l’improvisation, c’est l’art de la fugue. Variations sur un thème…  Tous les musiciens classiques improvisaient autrefois. Il n’y a pas deux musiques…

* Les Drus : montagne à deux sommets, le Grand Dru (3’754 m) et le Petit Dru (3’733 m). C’est ce dernier qui est visible depuis Chamonix.

Cosmojazz Chamonix 2019 Plan Praz

Jouez-vous encore des morceaux de musique classique ?
Oui, je travaille encore mes partitions comme quand j’étais gosse. Beethoven, Bach…

Chopin aussi ? On dit que ce compositeur, ne pouvant se rappeler de tous les sons obtenus sur son piano, payait quelqu’un pour rester à côté de lui et noter ce qu’il jouait…
Tous les musiciens étaient des improvisateurs…

Comment choisissez-vous les artistes ?
Bonne question ! C’est de la musique plutôt incantatoire, un peu mystique, dirais-je. Musique d’élévation… On ne peut pas faire des choses électriques. On ne va pas faire du rock en montagne, ça n’a pas de sens !
Un petit mot pour finir : le travail d’un musicien, c’est aussi de commander ou la pluie ou le soleil. Là, ils ont bien fait leur travail puisqu’ils ont convoqué le beau temps !

Cosmojazz Chamonix 2019 Public Cosmojazz Chamonix 2019 arrivée du piano Cosmojazz Chamonix 2019 arrivée du public

Cosmojazz, 10 ans plus tard…

Dans son allocution de bienvenue à Plan Praz – Combe des Vioz, André Manoukian remercie “tous ceux qui nous suivent depuis le début” et promets pour l’an prochain – célébration des 10 ans du CosmoJazz – quelque chose de grandiose : « Je pense qu’il y aura 200 choristes et 300 saxophonistes ! Comment mettre le plus beau décor du monde en valeur musicalement ? C’est comme si vous aviez la musique d’un film avec des images superbes, il faut faire très attention. La programmation est super délicate à définir et chaque fois qu’on choisit un site, on se demande qui pourrait jouer là, qui rendrait le mieux hommage à cet endroit… ».
Le créateur du festival présente le Trio Gardel – Airelle Besson (trompette), Vincent Ségal (accordéon, bandonéon) et Lionel Suarez (violoncelle) – un trio de solistes, trois stars virtuoses de leur instrument, autour  de l’univers du plus grand chanteur de tango : Carlos Gardel, sur des arrangements ouverts à l’improvisation. « Merci d’être venus si nombreux quoique individuellement vous n’y pouvez rien… », proclame le violoncelliste, sous les applaudissements du public !

Cosmojazz Chamonix 2019 Barrage volant Emosson Cosmojazz Chamonix 2019 danseurs barrage Emosson Cosmojazz Chamonix 2019 andré manoukian au barrage Emosson(Visuels ci-dessus, en début et en fin de page, avec piano suspendu : CosmoJazz Chamonix)

 

Création originale et spectaculaire 

Le 21 juillet, le CosmoJazz et la Vallée du Trient ont proposé une création unique, mêlant jazz et danse aérienne  : “Barrage volant”. A 2’205 m d’altitude, au pied du barrage du Vieux-Emosson, la musique composée par André Manoukian et interprétée par André Manoukian Quartett & les 100 Choristes, avec une violoncelliste et un percussionniste ont accompagné la chorégraphie de voltige arienne par des danseurs voltigeurs accrochés à la paroi du barrage, offrant ainsi un époustouflant spectacle de haut vol. ” C’était une grosse production avec des danseurs volants sur un barrage et 120 choristes. Cette collaboration entre le CosmoJazz et la Compagnie NEO, a nécessité plus d’un an de travail et de répétitions sur ce site valaisan”.
Quelque 2’500 spectateurs n’avaient pas hésité à marcher près de 2 heures pour atteindre cette salle de spectacles à ciel ouvert.

 

https://cosmojazzfestival.com
Rendez-vous pour la 11ème édition en 2020 !

Il n’y a pas besoin de billets pour accéder aux concerts !
Les concerts sont gratuits, seuls les accès aux remontées mécaniques sont payants…

 

Texte et photos sans mention : Françoyse Krier