Aurélien Gougaud La solitude des grandes personnesC’est à cause de quelque chose que quelque chose arrive”. J’ai oublié qui l’a écrite mais c’est la phrase la plus intelligente que j’ai jamais lue…

Parce qu’on ne lui a pas permis d’adopter le chat avec lequel il passe ses journées dans une immense bibliothèque, un petit garçon décide de s’évader avec ce nouveau compagnon. D’autant qu’il vient d’apprendre que l’Egypte est le berceau des félins, vénérés tels des Dieux.

La ville l’engloutit. Devenu nomade, explorateur sans boussole en quête du pays des chats, l’enfant croise sur sa route des mendiants, des nantis, des amoureux et des aigris, des hooligans et des gendarmes. Tous vulnérables, tous précaires, tous inachevés – des adultes.

« Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants (mais peu d’entre elles s’en souviennent) », pensait Antoine de Saint-Exupéry. Le héros d’Aurélien Gougaud n’est pas sans rappeler son Petit Prince. Écrire l’enfance est un miracle fragile. Ce livre est un éblouissement.

L’amour est un mensonge confortable. L’espoir est un regret que l’on maquille. La discussion est un passe-temps qui nous aide à garder ouverte une fenêtre sur les autres “… Ce livre touchant et lucide donne à réfléchir : la vie pas simple, savoir si on a affaire à un gentil ou à un méchant, le hasard qui fait bien les choses, si un mensonge qui soigne est un remède…

Aurélien Gougaud, 28 ans, vit à Paris. Il a publié un premier roman, Lithium, chez Albin Michel, à la rentrée littéraire 2016. La solitude des grandes personnes est son deuxième roman.
Albin Michel
Aurélien Gougaud  – La solitude des grandes personnes