La Chaux-de-Fonds Vue de l'exposition Transmissions. L’immatériel photographié.

Avec un décalage de quelques semaines imposé par les mesures sanitaires, le Musée international d’horlogerie de La Chaux-de-Fonds (MIH) inaugure le premier acte d’une exposition transfrontalière conçue avec le Musée du Temps de Besançon. A voir jusqu’au 7 novembre 2021. 
Conçue sur deux lieux, de manière transfrontalière, comme un seul et même projet, l’exposition Transmissions. L’immatériel photographié met en avant les regards de six photographes choisis pour leurs approches complémentaires du patrimoine immatériel à l’occasion de la décision d’inscription des Savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d’art sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

La Chaux-de-Fonds Transmissions. 
Marie Hudelot  Laurence
© Marie Hudelot Laurence 2020
La Chaux-de-Fonds Transmissions. 
Marie Hudelot  Thomas
© Marie Hudelot Thomas 2020
La Chaux-de-Fonds Transmissions. 
Marie Hudelot  Xavier
© Marie Hudelot Xavier 2020

De juin à septembre 2020, les six photographes ont arpenté le terrain : ils ont pénétré les ateliers, les entreprises, les musées et les écoles de la région horlogère franco-suisse. En présentant les œuvres de trois photographes de chaque côté de la frontière, l’exposition se construit de manière complémentaire. Intégrées aux espaces d’exposition permanente des deux musées, ces photographies soulignent le caractère indissociable des patrimoines matériel et immatériel, offrant ainsi de nouvelles interprétations des collections et des regards croisés sur les œuvres photographiques. 

La Chaux-de-Fonds Transmissions. 
Joseph Gobin Audemars Piguet
La Chaux-de-Fonds Transmissions. 
Jean-Christophe Béchet / Porrentruy
A gauche : © Joseph Gobin / Audemars Piguet, Le Locle, Suisse / Lucie Berenguer, 15 ans, première année de CFC (Certificat Fédéral de Capacité) horloger en alternance. 2020 
Ci-dessus : © Jean-Christophe Béchet / Porrentruy / Jet d’encre pigmentaire sur papier baryté. 2020
 

Au Musée International d’Horlogerie de La Chaux-de-Fonds (MIH)

Clocks and Clouds ~ Jean-Christophe Béchet ~ Le projet de Jean-Christophe Béchet associe technologie et poésie, « horloges » et « nuages », en référence à Clocks and Clouds, œuvre du compositeur György Ligeti. Ses photographies confrontent les formes saillantes et cou- pantes de l’horlogerie aux paysages verdoyants de l’Arc jurassien. 

Tempologie – Marie Hudelot ~ L’artiste revisite et détourne les codes des traditions et du folklore. Elle choisit de représenter l’univers horloger jurassien en réalisant des totems, façonnés avec des objets personnels et des pièces empruntées lors de ses rencontres avec cette « tribu horlogère » de l’Arc jurassien. 

Face à face – Joseph Gobin ~ Une galerie de portraits posés d’apprenants et d’enseignants en horlogerie est proposée. Il entend témoigner de la flamme intérieure qui anime les êtres en quête de connaissances. Son travail se concentre sur l’individu, ses postures, regards et attitudes avec, en second plan, les lieux et outils de l’apprentissage. 

La Chaux-de-Fonds  Transmissions. Raphaël Dallaporta / Astrarium Dondi, MiH, Mercure
© Raphaël Dallaporta / Astrarium Dondi, MiH, Mercure 2020 / Tirage photographique par sublimation 
La Chaux-de-Fonds  Transmissions. Christophe Florian Donzé Cadrans SA, Le Locle
© Christophe Florian / Application d’émail au pinceau Donzé Cadrans SA, Le Locle (Suisse) 2020
Tirage pigmentaire contrecollé sur aluminium

La Chaux-de-Fonds  Transmissions. Raphaël Dallaporta / Astrarium Dondi, MiH, Vénus
© Raphaël Dallaporta / Astrarium Dondi, MiH, Vénus 2020 / Tirage photographique par sublimation 

Au Musée du Temps de Besançon 

Mouvements du Monde ~ Raphaël Dallaporta – Le photographe articule un ensemble de trois expériences autour du principe de la rotation, comme une invitation à ressentir le monde en mouvement. À l’image de sa mise en lumière des mouvements des astres de l’Astra-rium de Dondi conservé au MIH, il rend manifestes des phénomènes autrement imperceptibles. Ses installations témoignent de ce que l’histoire, la science et la technologie nous transmettent de notre place dans l’Univers. 

Hu/Mains ~ Christophe Florian – De la manufacture industrielle aux ateliers d’artisans, Christophe Florian capture la maîtrise du geste horloger. La main et l’humain sont au centre de sa démarche, afin de focaliser l’attention sur le visible – binoculaire, pigments, poinçons – comme sur l’invisible : une identité partagée. 

Blind Date ~ Thomas Brasey – Un voile de mystère recouvre le monde de l’horlogerie : alors que ses secrets semblent être détenus par quelques ini- tiés, le profane se représente un monde magique. Thomas Brasey relate sa rencontre avec ces horlogers-magiciens et souligne les fines tensions entre le banal et le mysté- rieux, le simple et le compliqué, le visible et l’invisible, qui parcourent le savoir-faire horloger et de mécanique d’art. 

Affiche Exposition Transmissions la Chaux-de-Fonds

Qu’est-ce que le Patrimoine culturel immatériel ?

Apparue dans les années 1990, l’expression patrimoine culturel immatériel (PCI) est née de la volonté de reconnaître le patrimoine vivant. Dès 1972, l’UNESCO, organisation des Nations Unies pour l’éducation, les sciences et la culture, reconnaît la notion de patrimoine matériel (culturel et naturel). Figurent sur cette Liste du patrimoine mondial, à titre d’exemple, la citadelle de Besançon, inscrite en 2007, et l’urbanisme horloger des villes de La Chaux-de-Fonds
et du Locle, inscrit en 2009. 


Musée international d’Horlogerie
Rue des Musées 29
CH-2300 La Chaux-de-Fonds 
Tél. +41 32 967 68 61

mih@ne.ch 

Musée du temps
96 Grande-rue F – 25000 Besançon
Tél. + 33 3 81 87 81 50

www.mdt.besancon.fr

Transmissions. L’immatériel photographié 
A voir jusqu’au 7 novembre 2021 

 

Vous avez aimé cet article?