Céline Burnand

Née à Lausanne en 1987 et ayant grandi dans la région, Céline Burnand, descendante du peintre Eugène Burnand, possède déjà très tôt la fibre artistique dans ses gènes. La jeune artiste expose à la galerie Catherine Niederhauser jusqu’au 2 octobre 2019.

Céline Burnand est partie il y a 3 ans en Egypte pour une résidence organisée par la ville de Vevey. “En arrivant en Egypte j’ai dû m’adapter. C’était un autre monde mais, très rapidement, j’ai continué mes travaux débutés en 2013 sur le thème du Serpent. De par une éducation protestante chrétienne, ce motif du serpent m’intéressait particulièrement. J’avais  j’avais déjà beaucoup travaillé sur mon héritage familial par rapport à l’artiste peintre Eugène Burnand “.

Céline Burnand Silsila

Céline Burnand Fin de civilisation

La destination fixée – l’Egypte – intéressait l’artiste, car elle avait appris que le père de son grand-père était allé en Egypte dans les années 30. Il y avait donc un rapport familial pas encore exploré et par conséquent des thèmes de prédilection : nombreux portraits inspirés de peintures religieuses et une partie d’oeuvres ayant trait aux motifs liés au serpent qui représente à la fois la renaissance et l’immortalité, ainsi que des dessins inspirés de fouilles archéologiques. ” Parce que j’ai l’impression que mon travail  est aussi de la fouille archéologique familiale... Le portrait est un vecteur idéal pour interroger l’écart ou la proximité entre des sujets historiques et contemporains et pour réunir à la fois mode de monstration et de représentation. Ainsi, partant du dessin, mon travail se tourne de plus en plus vers les installations multimédia, par l’usage du texte, de la performance et de la vidéo, pour suivre des figures-témoins à travers un jeu de miroirs, de ressemblances et de différences“. Céline Burnand présente d’autres dessins insolites qui sortent un peu de ces thème principaux, des paysages, demandant une exploration de la technique de différentes manières.

Céline Burnand Fille Céline Burnand ViergeCéline Burnand Homme

 

Présentation de grands formats également, au fusain, “technique un peu compliquée, une sorte de jeu de funambule pour créer des dessins qui demandent en général un mois et demie de travail et tout une une série de petits dessins à l’encre de Chine datant de 2013, d’après des cartes postales provenant de musées”. 

Céline Burnand vit entre la Suisse et l’Egypte, sa seconde patrie. Elle a installée au Caire un atelier dans son appartement.  Si le coup de foudre entre l’artiste et ce pays ne s’est pas produit immédiatement, elle a redécouvert toute l’histoire de son arrière grand-père, lequel a ouvert un hôpital pour tuberculeux dans le désert, en 1930,  sous le roi Fouad. Céline a retrouvé cet hôpital en ruines et a réalisé un film sur cette histoire. Cela mériterait un livre et l’artiste y songe aussi la boucle serait ainsi bouclée…

Céline Burnand Janus

Céline Burnand Mohamed Mahmoud Céline Burnand Tête antique

Quelques dates : 
2016-2018 – Terrain anthropologique et réalisation du film Looking for a Rifa’i sur les pratiques ophidiennes (serpents) en Égypte en collaboration avec le Centre d’études et de documentations économiques, juridiques et sociales (CEDEJ) au Caire ainsi que de la Freie Universität de Berlin.

2017 – Enseignante d’anthropologie visuelle au Cairo Institute for Liberal Arts and Sciences (CILAS), Le Caire. Création du trailer de Sadat, film portrait du chanteur electro shaaby, Le Caire. Membre du Jury au département d’arts visuels de la Haute École d’Art et de Design, Genève

2009-2015 – Membre de l’administration de la Fondation Eugène Burnand, Moudon. Illustrations pour le site culturel http://www.thinktank.li/

2014 – Co-enseignante à la Summer Academy of Fine Arts, Salzbourg.

FORMATION : 2017 M.A Program, Visual and Media Anthropology, Freie Universität, Berlin // 2012 Bachelor en Lettres à l’Université de Lausanne // 2011 Echange à la Universidad Autonoma, Madrid //2009 Diplôme en arts visuels à la Haute Ecole d’Art et de Design, Genève //  2008 Echange au Californian College of The Arts, San Francisco

PRIX/BOURSES : 2012 Bourse Alice Bailly // 2013 Atelier vaudois du 700e, Cité internationale des Arts, Paris // 2016 Atelier de la Conférence des villes suisses en matière culturelle (CVC), Le Caire // 2017 Résidence soutenue par Pro Helvetia à la Künstlerhaus Bethanien, Berlin // 2018 Bourse des Arts Plastiques du canton de Vaud.

Céline Burnand est membre fondateur des RAZTS (maintenant INDIANA), commissaire d’exposition, communication, médiation, organisation d’événementiel, recherches de fonds, Vevey.

Visuels : Céline Burnand devant son tableau Time; Silsila; Fin de civilisation; Petite fille; Vierge Marie; Homme; Janus;
Mohamed Mahmoud (nom de la rue qu’elle habite au Caire); Tête antique; (Ci-dessous:) Le nettoyage des cuivres à Mohammed Ali.
Céline Burnand Le nettoyage des cuivres à Mohammed Ali

Galerie Catherine Niederhauser
8, Rue du Grand-Chêne / 1003 Lausanne

Tél. +41 21 312 98 18
Mardi-Vendredi 10 h à 12 30 – 13 h 30 à 18 h / samedi 11 h à 17 h Et sur rendez-vous