Atterrissage en neige, Jérémie Villet

L’exposition « Wildlife Photographer of the Year » présente, pour la première fois à Neuchâtel, les lauréat-e-s du 55ème concours international de photographie organisé par le Musée d’histoire naturelle de Londres. Cette exposition de renommée mondiale, organisée et développée par le Musée d’histoire naturelle de Londres, présente jusqu’au 5 avril 2020 à Neuchâtel les photographies primées par un jury international.

Environ 48’000 photos ont été reçues, 100 nationalités sont représentées, et seulement 100 images ont été nominées. Rassemblées dans les catégories « comportements », « environnements », « habitats », « portraits », « portfolio », « étoile montante », « jeunes photographes » et « photojournalisme », ces images exceptionnelles sont de véritables moments offerts par le monde naturel. Elles ouvrent les portes de l’époustouflante diversité du règne animal, de la beauté de la flore et des paysages. Tout en suscitant curiosité et émerveillement, ces images inédites rappellent également la fragilité de notre planète et notre responsabilité de la protéger.

Catégorie : Étoile montante – Gagnant –
Atterrissage en neige, Jérémie Villet, France

(Visuel ci-dessus) Avec ses ailes déployées et ses yeux intensément fixés sur sa proie, un pygargue à tête blanche atterrit dans de la poudreuse sur une berge. Jérémie a passé une semaine à observer le comportement de ces oiseaux depuis sa cachette. Il en a repéré un qui plongeait pour attraper un saumon dans les eaux gelées en-dessous de lui, et il était bien positionné pour saisir ce portrait. © Jérémie Villet

Wildlife Photographer of the Year neuchâtel

Wildlife Photographer of the Year neuchâtel muséum Vue exposition Wildlife Photographer of the Year neuchâtel

Cette année les lauréats et les vainqueurs de la 55ème édition du concours sont dévoilés en avant-première au Musée d’histoire naturelle de Londres et en Suisse au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel et au Muséum d’histoire naturelle de Bâle. Les deux expositions offrent par leurs scénographies des mises en valeur complémentaires de ces instants capturés à la nature.
A Neuchâtel, la scénographie nourrie de l’ambiance des concours internationaux réserve un accueil VIP aux visiteurs. Pour l’occasion, quelques spécimens se sont échappés des collections du Muséum. « Wildlife Photographer of the Year » est disponible sur smartphone en allemand, en italien, en anglais et en espagnol.

Deux photographes suisses ont été nominés : le zurichois Adrian Hirschi qui a su capturer un rare témoignage d’infanticide chez les hippopotames et le fribourgeois Michel Roggo pour son image de myriophylles, prise dans les eaux du Lac de Neuchâtel, à Boudry.

Le Moment, Yongqing Bao

Grand Gagnant – Catégorie : Comportements –
Sous-catégorie : Mammifères
Le Moment, Yongqing Bao, Chine

Cette marmotte de l’Himalaya venait tout juste de sortir de son hibernation lorsqu’elle a été surprise par une mère renarde tibétaine accompagnée de ses trois petits affamés. Rapide comme l’éclair, Yongqing a pu capturer cette attaque. Né et élevé dans la région du Qinghai-Tibet, fasciné par la faune et la flore locales, Bao est actuellement directeur et photographe écologique principal de l’Association chinoise pour la conservation de la nature dans les montagnes de Qilian. © Yongqing Bao

 

Dernier souffle, Adrian Hirschi

Catégorie : Comportements – Sous-catégorie : Mammifères –
Dernier souffle, Adrian Hirschi, Suisse

Un hippopotame nouveau-né, âgé de quelques jours, se serrait contre sa mère lorsqu’un énorme hippopotame mâle les a soudainement chargés. Il a chassé la mère et s’en est pris au petit, le saisissant violemment dans sa grande bouche béante, cherchant clairement à le tuer.
« Pendant tout ce temps, la mère en détresse n’a cessé de regarder, impuissante », mentionne Adrian. Les infanticides chez les hippopotames sont rares, mais pas inconnus.

.

Lynx, une ombre en lumière, Neil Villard

Lynx, une ombre en lumière, Neil Villard

En parallèle de l’exposition, carte blanche est donnée au photographe naturaliste neuchâtelois Neil Villard. Depuis son plus jeune âge, il parcourt inlassablement les crêtes et les forêts qui l’ont vu grandir. Passionné par les grands prédateurs (ours, loup et lynx), il a eu la chance de les observer dans leurs habitats naturels à plusieurs reprises. Ces dix dernières années ont été consacrées  au lynx, qui occupe une place prépondérante dans sa vie. Après Crépuscules, premier livre sur le lynx couronné de succès, Neil Villard a souhaité continuer sa quête en réalisant des images sans artifice ni piège photographique. Avec Lynx, une ombre en lumière, il offre un deuxième et dernier opus sur cet animal. © Neil Villard

 

Catégorie : Environnements – Sous-catégorie : Plantes et champignons –
La forêt d’eau douce, Michel Roggo, Suisse

Michel Roggo plongeait à proximité de la surface de l’eau lorsqu’il aperçut un énorme brochet disparaître dans l’amas de plantes aquatiques, appelées myriophyllum. Il l’a suivi pour mieux l’observer et a remarqué que certaines tiges étaient parsemées d’épaisses grappes de moules zébrées. En jetant un coup d’oeil vers le haut, il s’est retrouvé immergé dans une « jungle aquatique avec une vue infinie ».  Cette plante aquatique en épis et aux minces tiges portant des volutes de feuilles duveteuses est présente dans le lac de Neuchâtel. En inspectant les tiges de ces plantes, Michel Roggo a pu observer qu’elles portaient des essaims de moules zébrées, originaires de Russie et d’Ukraine. © Michel Roggo

La forêt d’eau douce, Michel Roggo

Sur le vif – Lancement d’un concours photo

Depuis cet été, le Muséum a lancé un concours photo. Les images insolites de la vie animale locale peuvent être transmises directement à info.museum@unine.ch ou publiées sur des comptes Instagram publics avec le #surlevifMHNN en suivant le compte du Muséum @museumneuch.
Les photographies primées seront dévoilées lors du weekend thématique Y’a (pas) photo ! , les 25 et 26 janvier 2020. Elles seront ensuite exposées jusqu’à la fin de l’exposition « Wildlife Photographer of the Year ». Toutes informations sur le site internet du Muséum.

Les temps forts

A l’occasion de l’exposition « Wildlife Photographer of the Year », la programmation culturelle du Muséum s’étoffe et fait la part belle à la photographie. Pour les plus jeunes, deux Initiations à la photographie animalière en compagnie de Neil Villard sont prévues le 27 décembre et le 15 janvier 2020.
Lors du weekend thématique Y’a (pas) photo !, les 25 et 26 janvier 2020, des ateliers autour de la photographie et des rencontres avec des passionnés se dérouleront en collaboration avec le photoclub de Neuchâtel. Les évènements traditionnels du Muséum tels que Les Rendez-vous Nature ou les Dimanches matin au Muséum sont toujours au programme et le désormais culte Bar Bestial est programmé pour le 28 novembre 2019. Les occasions pour pousser les portes du Muséum et découvrir « Wildlife Photographer of the Year » ne manquent donc pas !

Muséum d’histoire naturelle de la Ville de Neuchâtel
Rue des Terreaux 14
CH  2000 Neuchâtel

www.museum-neuchatel.ch